Monkey tie Coaching - Maria Santiago

Proposé par

Il nous arrive souvent de travailler avec des personnes qu’on n’a pas choisi ; dans la plupart des cas, on fait semblant que cela marche jusqu’au moment où le manque d’engagement donne lieu au conflit. Patrick Lencioni, spécialiste en management d’équipes, dans son livre Optimisez votre équipe, expose un modèle pyramidal où il identifie les 5 majeurs dysfonctionnements d’une équipe et leurs origines, et démontre comment chaque dysfonctionnement mène à un plus grave.

Identifier les 5 dysfonctionnements d’une équipe

Ce modèle est très utile, si on veut créer une équipe de haute performance, car c’est un processus qui nous permet pas-à-pas de franchir chacune des étapes. Néanmoins, il faut se rappeler que les équipes doivent être considérées comme des organismes vivants qui évoluent dans le temps, et que ce sont ces changements successifs, en plus de l’intervention d’un coach, qui finalement permettent d’aboutir à une équipe de haute performance.

Voici le modèle des 5 dysfonctionnements d’une équipe :

1. Le manque de confiance

La confiance est le cœur d’une équipe fonctionnelle et cohérente. Sans cela, le travail d’équipe est impossible. Dans le cadre d’une équipe, la confiance signifie que chaque membre croit aux bonnes intentions de ses collègues, et il n’y a aucune raison d’être sur la défensive dans le groupe. Il est permis aux membres de l’équipe d’être vulnérables ou faibles, mais avec la certitude que cela ne sera pas utilisé contre eux.

2. La peur du conflit

Chaque bonne relation a besoin du conflit productif pour grandir (storming). Malheureusement, le conflit est considéré comme tabou, en particulier au travail et, afin de l’éviter, les membres de l’équipe commencent à entretenir de petites tensions qui peuvent briser la cohésion d’une équipe, car ils peuvent devenir personnels.

3. Le manque d’engagement

Dans le cadre d’une équipe, l’engagement se fait en fonction du consensus et de la certitude. Les grandes équipes prennent des décisions claires et au moment opportun, celles-ci sont secondées par chacun des membres, même par ceux qui ont voté contre ; car une équipe engagée approuve les décisions prises par l’équipe, étant donné qu’elles sont basées sur la sagesse collective du groupe.

4. Eviter sa responsabilité

Au sein d’une équipe, chacun assume la responsabilité d’avertir ses collègues de tout comportement qui pourrait endommager l’équipe. Cependant, peu d’équipes sont prêtes à le faire afin d’éviter des conversations difficiles qui peuvent mettre en péril les relations personnelles.

5. Négliger les résultats

Un des majeurs dysfonctionnements d’une équipe est la tendance des membres à se soucier de quoi que ce soit, sauf de la performance collective de l’équipe. Souvent les membres se soucient plus de leurs tâches individuelles ou de leur statut individuel, que du statut de l’équipe même.

Le modèle précédent, peut également être abordé à partir d’un « côté positif », c’est-à-dire, prendre en exemple les comportements des membres d’une équipe soudée et efficace :

  • Ils ont confiance en eux.
  • Ils participent aux conflits d’idées, sans filtrage.
  • Ils s’engagent dans la prise de décisions et les plans d’action.
  • Ils partagent la responsabilité et se blâment mutuellement afin d’accomplir leurs plans.
  • Ils mettent l’accent sur l’atteinte de résultats collectifs.

Dans quels autres domaines pourriez-vous vous en servir ? À vous de réfléchir !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉