Photo pat

Proposé par

POSTURE – Dans la première partie, j’ai donc donné des conseils pour accroître sa valeur pour optimiser la recherche d’emploi et devenir proactif.

 

L’entreprise idéale me permet d’exploiter et de développer mes talents pour un bénéfice mutuel !

Une fois que vous avez exploré cette partie en profondeur, je vous invite à passer à la deuxième étape : votre entreprise idéale.

Vous avez désormais une image un peu plus nette du type de collaborateur/trice que vous êtes. Nous pouvons donc entamer la deuxième phase : à l’instar d’un entrepreneur qui définit son client idéal, vous vous devez de définir quel est votre employeur idéal.

Toutes les entreprises peuvent ne pas vous convenir. Il est donc important pour ne pas perdre de temps et ne pas accumuler des expériences entachant l’estime de soi, de bien mettre en adéquation vos besoins avec le type d’entreprises que vous allez démarcher. Il s’agit donc de définir votre positionnement marché :

Imaginons que dans cinq ans vous vous voyiez à la tête de la filiale de Hong Kong, ne perdez pas votre temps à démarcher les petites PME, moins susceptibles de vous offrir ce type d’opportunités que certaines start-up à l’essor fulgurant ou une Major. En acceptant ce genre de postes qui ne répond pas à vos attentes, vous mettez certes du beurre dans vos épinards, mais vous vous créez des frustrations inutiles et surtout vous pourriez passer à côté de l’opportunité de votre vie. Le ciblage doit donc tenir compte de qui vous êtes. Ne vous faites pas violence en espérant que vous parviendrez à enterrer votre véritable nature, écoutez-vous, il y a forcément un poste qui vous convient dans l’entreprise de vos rêves.

Comment définir son entreprise idéale ?

Interrogez-vous également sur vos ambitions réelles et réalistes : cherchez-vous une entreprise qui propose des plans de carrière ou voulez-vous changer de boîte d’ici 4 ou 5 ans ? Souhaitez-vous être un rouage quasi-anonyme de l’engrenage ou au contraire, souhaitez-vous que le patron vous félicite en vous appelant par votre prénom pour vos succès et vos idées novatrices ?

Écoutez vos besoins, les ignorer engendre de la frustration et des ressentis négatifs

  • Que cherchez-vous ? Pour quelles raisons ciblez-vous ce type d’entreprise plutôt qu’un autre ? Pour quelle raison souhaitez-vous intégrer tel secteur d’activité plutôt que tel autre ?
  • Quels sont les secteurs/ entreprises/ postes qui vous plairaient mais dans lesquels vous ne postulez pas ? Pour quelles raisons les avez-vous mis de côté ? Qu’est-ce que cela vous apprend sur vous ?
  • Quelle importance accordez-vous à votre vie professionnelle ?
  • La conciliation vie privée/ vie pro est-elle vitale à votre équilibre ? Qu’acceptez-vous de concéder ? Quelles concessions rejetez-vous en bloc ?
  • Quels sont les obstacles qui pourraient se dresser sur votre route pour accéder à l’emploi de vos rêves ? Comment allez-vous les contourner ?
  • Quels sont vos atouts/compétences/ talents/forces répondant au besoin de l’entreprise ?
  • Que pouvez-vous apporter concrètement à l’entreprise de vos rêves ?
  • Pour quelles raisons cette entreprise doit-elle vous recruter ? Comment allez-vous contribuer à son évolution ?

Ce ciblage vous évitera de vous disperser et donc de perdre du temps et de l’argent inutilement.

Quand vous aurez répondu honnêtement à ces questions, par écrit si possible pour mieux poser les éléments et les visualiser, votre inconscient va naturellement vous proposer des solutions pour travailler vos points faibles.

C’est là que le temps peut être un atout et un allié de poids à valoriser lors de l’entretien.

Avec une bonne gestion de vos priorités et de votre démarchage proactif, vous pourrez vous dégager une ou deux heures vous permettant par exemple de suivre un cours en ligne pour travailler vos points faibles, de vous faire accompagner par un coach pour booster votre carrière et pour convertir ce que vous percevez comme des faiblesses en avantages stratégiques.

Lors de votre entretien, n’hésitez surtout pas à mettre en avant votre gestion du temps et la manière dont vous avez rentabilisé votre période de chômage pour investir dans votre avenir.

 

Vous souhaitez aller plus loin dans votre réflexion, je vous invite à télécharger votre mini-carnet gratuit au format PDF intitulé Trois conseils pour adopter un mental de gagnant.

Talents & Ressources Coaching accompagne des Talents en France, à la Réunion et à l’île Maurice.

Retrouvez-nous sur www.tr-coaching.com

 

Patricia Linty

 

Si vous avez aimé cet article, partagez-le 😉