photonoiretblanc

ARRÊTER DE TOURNER EN ROND – Il y a des semaines et même des mois que vous êtes bloqués dans une réflexion d’ordre personnel ou professionnel. Je vous laisse choisir votre sujet favori ! Vous avez le sentiment que rien n’avance, vous ne voyez pas la lueur d’un possible changement. Pourtant vous avez tout essayé : prendre du recul, changer votre façon de penser en vous posant de nouvelles questions, vous en avez parlé à différentes personnes autour de vous mais visiblement personne ne vous donne la réponse …

A certains moments, vous avez pensé que votre réflexion était trop excessive donc vous êtes passés en mode action en tapant à toutes les portes en espérant trouver « the best solution ». Vous avez même écrit vos idées sur une feuille blanche pensant qu’il suffisait d’écrire pour mettre les choses à plat, mais sans résultats. Du coup, vous avez pris une pause, pensant que ce repos vous permettrait de rebondir. Aujourd’hui, vous tournez toujours en rond.

Bilan : la fatigue commence à faire partie de votre quotidien, des maux de tête, une baisse d’énergie ou certains jours, un manque de motivation accompagné d’une perte de confiance en vous.
Finalement vos phrases de prédilection sont : «  Je ne trouverais jamais la sortie du tunnel. », « Est-ce que c’est une bonne idée ? », « Quelle est la raison pour laquelle je ne trouve pas la réponse ? », «  Pourquoi les autres n’ont pas de solutions pour moi ? », « J’ai l’impression que c’est toujours la même chose. », « Je n’ai peut-être pas rencontré la bonne personne. », « Paris ne s’est pas construit en un jour. », « Mon ami Jacques me dit qu’il faut du temps. »
Lorsqu’on ne trouve pas de solutions, on peut avoir l’impression que le sort s’acharne sur nous pour les moments où le découragement est au plus haut point. Puis il y a le retour de l’espoir et nous voilà à nouveau guerrier et certain de trouver cette fois le bout du tunnel.

Envisageons quelques pistes :

Arrêter de tourner en rond : pas si facile quand le sujet vous tient à cœur

Vous aviez l’impression d’avoir choisi la bonne personne, d’être en phase avec votre projet. Cette personne, ce projet était fait pour vous. D’ailleurs, tout le monde vous le disait sauf votre vieille tante qui est toujours contre tout ce que vous entreprenez. Vous réfléchissez encore et toujours. Et si vos émotions vous empêchaient d’y voir clair ?
Ce projet est toute votre vie, vous « mangez avec », vous « dormez avec », il vous réveille la nuit. Il colle à votre peau. C’est dire s’il vous tient à cœur.
Quelles sont les émotions qui se dégagent ? Il faut bien le dire, certains jours, vous avez peur de ne pas y arriver, vous ressentez de la joie lorsqu’on échange sur votre sujet favori, de la colère face à celui qui critique vos idées, de l’angoisse face à l’incertitude du lendemain, du plaisir d’avoir mis des choses en place, de la tristesse de ne pas être récompensé par vos efforts.
Sans que vous y prêtiez forcément attention, parfois même à votre insu, les émotions accompagnent vos journées. Si certaines apparaissent comme pénibles ou difficiles à vivre (tristesse, colère …), d’autres nous rappellent en revanche les bonnes choses de la vie (joie, plaisir …).
C’est donc à vous d’écouter vos émotions. Et si la peur faisait blocage ? Et si la rancœur ou la culpabilité était trop débordante ? Et si la fierté, l’engouement formaient un barrage ?
Je vous invite à repérer vos émotions et ensuite d’identifier leur réelle nécessité.

Arrêter de tourner en rond ou continuer « comme par habitude »

Ne jamais trouver la solution peut sembler étrange surtout si vous avez cherché, essayé, recommencé. Et si tourner en rond était votre mode de fonctionnement. Vous aimez ressasser, réfléchir et refaire le monde. Un coup à droite, un passage à gauche, un peu à l’envers et pourquoi pas à l’endroit pour repartir finalement vers la première idée, que dis-je la seconde euh !!!
Ce comportement interpelle, fait sourire. Et pourtant au fond de vous, ce comportement vous plaît inconsciemment ou non. Vous avez adopté cette façon de faire, vous ne savez plus depuis quand vous agissez ainsi, 10 ans peut-être plus …. Mais si vous faites le bilan, vous vous rappelez que lorsque vous deviez choisir entre des vacances à la mer ou à la montagne, ça devenait vite un véritable casse-tête.
Et finalement, si ce n’était qu’une question de choix ?
Réfléchissez, c’est peut-être confortable de ne jamais choisir, confortable de rester dans le « je ne trouve pas d’issue ». Cela évite de se positionner face à la réalité car en ne trouvant pas, on peut avoir l’illusion de chercher encore. Mais chercher quoi ?

 

Arrêter de tourner en rond pour tout stopper et changer de projet

Vous êtes épuisés, des mois de réflexion, d’essais, d’échecs. Vous décidez enfin de tout stopper et vous avez le sentiment d’être libéré. La tête se vide, votre respiration devient moins oppressante et vous avez même retrouvé le sommeil. Vous faites le deuil, vous acceptez que le projet n’était pas pour vous, d’ailleurs c’est la raison pour laquelle vous tourniez en rond depuis des mois. Sans amertume et l’esprit libre, vous laissez arriver les nouvelles idées. De nouveaux projets naissent.
Si vous êtes dans cette situation, c’est peut-être que vos idées de départ ne correspondaient pas à votre personnalité, à vos valeurs. D’ailleurs, vous l’admettez.
Si vous êtes dans une situation entre deux, réfléchissez à vos valeurs, à vos besoins. Est-ce que cette personne que vous convoitez, ce projet si riche soit-il, correspondent à vos valeurs et à vos besoins actuels ?

 

Arrêter de tourner en rond pour définir un objectif réaliste, mesurable et atteignable

Votre idée de départ est-elle bien définie ?
Sauriez-vous l’expliquer à un enfant de 10 ans ?
A votre avis, un enfant de 10 ans pourrait-il vous comprendre ? Essayez !
Votre projet est-il réaliste ou farfelu ? Le visualisez-vous comme un point atteignable ? Exemple : Vous voulez agrandir votre entreprise mais vous avez déjà des dettes. Est-ce réaliste ou un peu audacieux de s’endetter davantage ? Est-ce atteignable vis-à-vis de votre banque ?
Pour définir un objectif le plus clairement possible, il faut tout simplement savoir l’évoquer avec des mots simples, le visualiser en formalisant les différentes étapes et ensuite se mettre en mode action pour éviter de laisser la place aux émotions ou croyances limitantes qui pourraient freiner l’atteinte de l’objectif.

 

Arrêter de tourner en rond : et si je tournais dans l’autre sens ?

Si vous n’avez pas encore trouvé la réponse au fil de cet article, je vous propose de tourner dans le sens opposé. Qu’est-ce que cela signifie ?
Vous cherchez toujours de la même façon, avec les mêmes questions redondantes. Osez faire l’inverse. Si vous prenez toujours le chemin le plus court, essayez cette fois le chemin le plus long. Si vous vous interrogez sur la manière de convaincre votre banquier, faites comme si vous ne deviez pas le convaincre. Si vous cherchez de nouveaux clients, observez comment vous avez démarché jusqu’à présent et si la méthode n’est pas convaincante, adoptez l’attitude opposée.
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.