L’ANISAT (Accord National Interprofessionnel sur le Stress Au Travail) a mis en évidence qu’une mauvaise communication interpersonnelle était une des causes internes à l’organisation, en matière de stress au travail et que certaines attitudes anti-relationnelles pouvaient contribuer à ce stress et donc à cette mauvaise qualité de communication au travail .

Qu’est-ce que communiquer ?

Communiquer vient du latin communicare, »mettre en commun » et « être en relation avec ».

Dans le domaine professionnel, la communication a pour objectif de se mettre d’accord sur quelque chose à réaliser pour atteindre un objectif commun. Pour cela, il convient de se parler, de s’écouter pour parvenir ensuite à se comprendre pour agir ensemble. Mais de quelle façon parler pour que l’autre entende ?

Voici quelques freins à la communication :

  • Les injonctions,
  • Les disqualifications,
  • Les dévalorisations,
  • Les comparaisons,
  • Les menaces,
  • Les culpabilisations,
  • Le chantage

Ce sont des attitudes anti-relationnelles que l’on retrouve au quotidien mais aussi au travail.

Savez-vous repérer ces attitudes anti-relationnelles au quotidien ?

Oui, la communication est indissociable de la qualité de vie au travail et les relations conflictuelles, les attitudes anti-relationnelles et l’absence de communication entre collègues nuisent à la motivation et à l’enthousiasme du collaborateur.

La communication revêt par conséquent un rôle essentiel pour le bien-être des collaborateurs qui à leur tour contribueront à la performance de la structure qui les emploie. Il faut donc mettre un terme à ces attitudes anti-relationnelles.

Alors, mieux communiquer, ou communiquer différemment ?

Il est important de revoir sa propre façon d’échanger, de partager, de dominer, de communiquer ou d’accepter les différences et de se confronter à un système de valeurs hérité de notre système éducatif (famille, école…) en remettant en cause les modes de communication dominants et surtout essayer de mettre fin à ces attitudes anti-relationnelles qui nuisent à une bonne communication. Et si le jeu en valait la chandelle ?

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉