Eveline Bouillon - Monkey tie Coaching

Proposé par

La peur de l’échec est l’une des plus paralysantes (la peur du succès aussi, soit dit en passant) mais pourtant nous avons tout à apprendre de nos échecs car pour surmonter ou contourner une situation d’échec, il suffit de la regarder autrement et trouver ce besoin primordial que vous préservez.

Pour cela décrivez votre ou vos échecs, puis regardez cet échec sous un angle nouveau

Ne cherchez pas les causes de l’échec que vous connaissez par coeur et posez-vous plutôt la question : « Qu’est-ce que j’apprends de cet échec de nouveau et de constructif me concernant ? »

Contrairement aux apparences, un échec est porteur d’un message aidant si on l’observe d’une manière respectueuse, curieuse et en retirant sa dimension culpabilisatrice.

Si un échec se présente (et encore plus s’il se répète), c’est qu’il y a derrière un besoin encore plus important que ce que représente l’atteinte de l’objectif (= »le non échec »).

Dites-vous : « Si je me confronte à cet échec, c’est ce que je dois d’abord répondre à un besoin primordial« .

Quel est ce besoin ?

Pour répondre à cette question, regardez-vous avec bienveillance. Est-ce un besoin de sécurité ou de tranquillité ? Un besoin de respecter autre chose avant tout (la tradition, la « force des choses », un rythme, les valeurs ou les principes de ma famille, de mon éducation, un doute, l’intérêt d’autres personnes, ect…) ?

Tant que vous n’avez pas trouvé quel est le besoin respectable que vous préservez en vivant cet échec, sans jugement négatif, vous aurez du mal à le surmonter (ainsi que les prochains du même acabit, très probablement). Une fois que vous aurez trouvé ce besoin, acceptez-le, honorez-le, c’est ainsi que vous fonctionnez, c’est ainsi que vous avez été éduqué. Puis posez-vous cette simple question : « Comment respecter ce besoin et faire un premier pas vers mon objectif ? »

Par exemple, si vous êtes incapable de pratiquer un sport, peut-être qu’en acceptant le fait que vous êtes d’une nature tranquille, vous trouverez une activité moins difficile pour vous et plus agréable, proche du port que vous vouliez à tout prix pratiquer.

Vous vous approcherez ainsi de votre objectif et peut-être que plus tard, petit à petit, vous serez capable de tenter cet autre sport.

Extrait du livre « Mon carnet de coaching 100% anti-stress » de Eveline Bouillon publié aux Editions Mango , Page auteur de Eveline Bouillon sur Amazon https://www.amazon.fr/Eveline-Bouillon/e/B00LLWBQJA

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉