Monkey tie Coaching - Paul Devaux

Proposé par

Pourquoi conduire un débat en équipe ?

Depuis Kurt Lewin (1890-1947), on sait que la meilleure façon de faire changer un groupe d’attitudes et de comportements est de lui permettre de partager ses « représentations », en lui faisant conduire un débat en petit groupe (5 à 12 personnes), avec l’aide d’un animateur qui ne fait que faciliter les échanges sans induire de messages.

Conduire un débat en équipe

Les managers ont généralement peur de conduire un débat, parce qu’ils en ignorent à la fois les effets positifs pour le groupe et les techniques pour bien conduire un débat.

Ils ont peur que le débat soit l’occasion :

Pourtant conduire un débat est très simple et très efficace. Il faut respecter quelques règles.

Conduire un débat : réussir le cadrage et lancer la conversation

Annoncer :

  • L’objectif : partage de représentation, prise de décisions, émergence d’un panel de propositions, etc ;
  • La durée du débat : temps disponible ;
  • La structure : présentation des différentes phases du débat ;
  • Le sens : inscrire le débat dans un contexte qui lui donne du sens et suscite l’intérêt pour les participants.

Il faut donc rendre clair le sujet du débat, bien cibler la problématique et s’assurer que tout le monde a bien le même niveau d’information.

Demander s’il y a des questions de compréhension du thème, ou des enjeux avant de commencer.

Veiller à ce que les premiers qui prennent la parole ne déballent pas tous leurs points (ce qui couperait l’herbe sous le pied aux autres participants et nuirait gravement à leur implication dans la suite des échanges recherchés).

Les inviter au contraire à n’exposer qu’un point à la fois et à garder les autres bien au chaud pour plus tard. Chacun rebondissant sur l’argument de l’autre.

Conduire un débat : les bonnes pratiques de professionnels

  • Différencier les faits, les opinions et les sentiments :
    • les faits : objectifs et indiscutables,
    • les opinions : subjectives et discutables, et
    • les sentiments : subjectifs et indiscutables
  • Éviter le « on », parler avec le « je »
  • Proposer une Réflexion individuelle écrite, pour ancrer les opinions et parer à la pression de conformité susceptible de lisser les points de vue : «Je vous propose de consacrer 3 minutes afin que chacun liste brièvement les premières idées qui leur viennent sur le sujet »
  • Faire circuler la parole
  • Faciliter l’expression de chacun
  • Visualiser au tableau
  • Recentrer le débat poliment mais avec fermeté
  • Reformuler : Cela donne au groupe une meilleure perception de sa progression
  • S’assurer de la juste répartition de la parole tout en valorisant les participants
    • Pour quelqu’un qui parle beaucoup : « je vois que le sujet vous passionne, j’aimerais que chacun puisse s’exprimer sur ce que vous venez de dire…  » ou bien « je suis sûr que vous avez encore d’autres idées pertinentes, gardez les bien au chaud : nous allons consulter l’avis des autres pour voir comment ils vous rejoignent …»
    • Quelqu’un qui parle peu : « j’ai pu observer que vous suiviez avec intérêt la discussion… pouvez-vous partager avec nous ce qu’elle vous inspire ? »
  • Quand ça patine : synthétiser et/ou ajouter des options de réflexion (ouvrir de nouvelles portes, les participants décident ou pas d’y entrer)
  • Cadencer le temps : « Nous en sommes à 15 min, il en reste 15 », « nous en sommes à 25min, il en reste 5, quelqu’un à t-il des points que nous n’avons pas encore abordé ou continuons-nous à aller plus en profondeur sur les thématiques actuelles ? »

Synthétiser le débat

Mettre en lumière  :

  • Les écarts de perception
  • Les préoccupations différentes
  • Les divergences de vécu

Puis faire apparaître clairement :

  • Les grandes tendances
  • Les convergences

Enfin, choisissez trois thématiques qui ressortent du sujet et sur lesquelles vous proposez au groupe de travailler.
Valider ce choix avec le groupe : « cette sélection vous convient elle, ou y a-t-il un autre point qui vous semble important de traiter maintenant ? »

En savoir plus sur les bonnes pratiques d’animation d’un débat en équipe

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉