Monkey tie Coaching - Sylvie Berthet

Proposé par

Conduite du changement :  « Le changement, c’est maintenant ! » En fait, non, le changement, c’est tout le temps !

Et vous voulez un scoop ? cela a toujours été le cas ! Héraclite nous le disait déjà : « Rien n’est permanent, sauf le changement ».

Ce à quoi répondait Sénèque « Ce n’est pas le changement qui fait peur aux gens, c’est l’idée qu’ils s’en font ».

La crainte du changement ?

Alors, après tout ce temps, pourquoi aujourd’hui avons-nous encore peur du changement ? et comment se fait-il que nous ayons toujours des difficultés à gérer une conduite du changement ?

Et bien peut-être parce que c’est inhérent à la nature humaine, tout simplement.  Ou bien, peut être et surement, parce que nous ne l’abordons pas comme nous le devrions.

En tant que manager, nous sommes confrontés, au quotidien à la conduite du changement. Il faut avouer que la majorité ne sont pas armés pour le faire correctement. Combien d’entre nous prennent suffisamment de temps pour réfléchir à la façon de conduire ce changement, qui de toute façon, doit être opéré ?

Le changement est permanent, effectivement et surtout, s’accélère. Nous n’avons plus le temps dans nos organisations de « digérer » une évolution qu’une nouvelle est déjà en marche. Et cela va perdurer, parce que c’est tout simplement la marche de notre siècle.

Reprenons, si vous le voulez bien, l’exemple du service client. Il fut un temps où Mr J. FORD nous disait « le client peut choisir la couleur de sa voiture, pourvu qu’elle soit noire ! ». Aujourd’hui, non seulement nous voulons, en tant que client, choisir, mais aussi personnaliser, individualiser, le service qui nous est rendu en plus du véhicule dont nous aurons choisi, non seulement la teinte, mais toutes les options pour le personnaliser complètement. Au moindre souci, nous n’hésitons pas à signaler le litige sur les réseaux sociaux et ainsi dégrader l’image de l’entreprise incriminée.

Pour rester concurrentiel, et pour répondre aux clients exigeants que nous sommes, nos organisations, et donc nos équipes et nous-mêmes devons être « corvéables » à merci.  Nous sommes dans l’ère du « toujours plus, toujours plus vite ». C’est incontournable et cela génère forcément des difficultés d’adaptation permanentes pour nos équipes.

Que pouvons-nous faire pour que la conduite du changement se passe au mieux ?

Nous ne manquons en fait ni de clés ni d’outils pour y faire face. Réfléchissons un peu : Notre première clé, la pierre angulaire de ce nœud gordien qu’est la conduite du changement, c’est tout simplement de revenir à l’humain.

  • Le premier outil et non le moindre est la COMMUNICATION : lorsque nous devons conduire un changement, il faut revenir au SENS, pourquoi devrions-nous bouger, quels en seront les avantages, non seulement pour l’entreprise, mais pour ce collaborateur qui doit évoluer. Notre relation doit s’inscrire dans une vision « GAGNANT/GAGNANT ».  Donc, en tant que manager, votre première obligation pour conduire le changement est de COMMUNIQUER. Oui, c’est un peu « tarte à la crème ». Oui, communiquer cela prend du temps. Mais vous n’avez pas le choix, et la bonne nouvelle c’est qu’aujourd’hui la mutation des outils technologiques évolue également vitesse grand V et que vous avez des possibilités de faire passer vos messages à vos équipes, en temps réel, et de façon ludique, ce qui viendra vous aider à être percutant.

 

  • La deuxième clé, et non moindre est la connaissance des personnalités qui composent votre équipe. Vous avez sans aucun doute remarqué, à l’instar de Monsieur Jung, qu’il existe plusieurs types de personnalité et que chaque type ne réagit pas du tout de la même façon aux changements. Autrement dit, très bonne nouvelle : tout le monde n’est pas réfractaire au changement, loin s’en faut.

Prenons par exemple un des modèles de référence en matière de personnalités, le MBTI. Vous verrez très vite que certaines personnes sont, par nature, galvanisées par le changement, elles n’attendent que cela, elles y aspirent : vous n’aurez pas à les convaincre, elles vont très vite s’emparer du projet et en être de véritables promoteurs. D’autres, vont d’abord avoir besoin d’entendre vos arguments et si vous êtes convaincants, vous suivront et seront des acteurs très efficaces.  D’autres personnes préfèrent les méthodes éprouvées, sont rassurées par la routine et auront plus de craintes à changer. Ne vous énervez pas après ! elles n’y peuvent rien. Simplement, donnez-leur le temps, accompagnez-les, montrez-les-leur avantages qu’elles peuvent tirer de ce changement et elles accepteront de changer leur méthode de travail.  Ce sont vos « suiveurs » : ce sont eux qui iront au bout des choses, qui feront en sorte que la nouvelle bonne pratique soit pérenne.

Donc, chaque type de personnalité à son rôle à jouer dans le processus, à vous de savoir les solliciter au bon moment. Votre meilleur outil pour gérer les différents types de personnalités face au changement ? Votre capacité à discerner les préférences de chacun et votre capacité d’adaptation de manager-leader, de communiquant !

Pour une bonne conduite de changement :

1- Donner du sens, pour l’entreprise, pour la personne

2 – Communiquer en vous adaptant aux attentes de vos interlocuteurs,

3 – Appuyez-vous sur les promoteurs du changement au démarrage, puis sur le reste de l’équipe, au fur et à mesure du déploiement du changement

4 – Vos suiveurs encreront le process dans leur mode de fonctionnement et vous aurez gagné !

…. Vous êtes enfin prêt pour suivre une conduite de changement. Vivement le prochain changement !

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager ! 😉