Tout d’abord, un peu d’histoire.

Le Pitch, encore un gros mot que le marketing a subtilisé à d’autres secteurs. Celui-ci trouve une de ces origines dans l’industrie cinématographique. Quand les auteurs, après avoir déposé les kilos scénographiés de leur possible prochain film sur le bureau du producteur d’un joli label, n’ont qu’un temps très très court pour accrocher le dit producteur et lui donner l’envie de lire la bible de quelques centaines de pages.

Le pitch est également l’exercice favori des startup qui doivent convaincre les investisseurs du bien fondé de leur projet. Rappelons que ce qui caractérise un pitch c’est son temps très court et sa pertinence. Mais le Pitch s’est aussi le moment privilégié pour entrer en contact avec votre collègue, votre équipe, votre manager ou encore votre président(e).

Important de bien faire la différence désormais entre:

  • un Pitch
  • une Explication
  • un Rapport
  • une présentation Inspirante

L’elevator Pitch quant à lui, est un peu votre prochain outil ou devrais-je dire: votre prochaine approche…

Il est appelé ainsi, car il cumule les handicaps. Et les handicaps font très souvent avancer, progresser. D’ailleurs c’est le plus souvent dans la contrainte que nous sommes les plus créatifs. Imaginez-vous ce matin au pied de l’ascenseur de votre société et la personne rêvée pour le démarrage de votre projet, là à vos côtés, attendant elle aussi le même élévateur.

Votre « elevator pitch » devrait commencer par une accroche, une courte phrase, une question…un geste, une attitude qui attire l’attention de votre interlocuteur et qui arrête agréablement le cours de ses pensées. En général 90 secondes et quelques 220 mots.

Vite et Bien

Deux, trois phrases maximum pour accrocher, dire qui vous êtes professionnellement et ce que vous souhaitez dans un proche avenir.

Le pitch c’est votre valeur actuelle et non une chronologie même racontée de façon synthétique. C’est aussi accepter définitivement que vous ne plairez pas à tout le monde et vivre avec cette idée.

Une bonne histoire est inoubliable. Et une histoire provoque également des émotions. Ce qui est rarement le cas avec un rapport comptable. Utilisez des images qui surprennent, étonnent, touchent pour rendre votre discours plus percutant et plus mémorable.

• Vous pitchez, vous ne racontez pas toute l’histoire.

• Chaque pitch est adapté aux circonstances et à l’interlocuteur

• Le but du pitch est de créer, engendrer une action précise

• Le résultat du pitch est donc connu immédiatement

Votre « Elevator pitch » est un outil pour convaincre votre public cible mais qu’est-ce qui mérite d’être dit?

• Est-ce votre poste actuel qui fait qui vous êtes?

• Vos études ? Vos passions?

• Est-ce vos qualités? Vos défauts?

• Est-ce vos échecs? Vos réussites?

Cet exercice assez brut et exigent est une bonne manière de réfléchir à comment aborder le projet que l’on dessine, où nous nous situons par rapport à lui et quelle est véritablement son moteur. Est-ce moi ou est-ce mon projet? Ces 90 secondes sont à peu prés le temps que nous aurons pour « accrocher » la personne choisie et ciblée. Le Pitch n’est pas là pour présenter le projet ou encore nous présenter nous… mais pour présenter un atout, un avantage que notre « cible » aurait en nous écoutant de façon plus active.

Votre pitch aura donc un objectif précis : une demande de rendez-vous par exemple pour présenter plus en détails cette accroche que vous lui avait proposé ce matin tôt en prenant l’ascenseur:

 » Que diriez-vous d’avoir le sourire chaque matin en arrivant au bureau et en ouvrant votre ordinateur?  »

Vous avez attiré son attention avec votre approche un tantinet provocatrice mais surtout cela vous aura permis de lui laisser votre carte afin d’avoir l’opportunité d’un rendez-vous. Car cette application prédictive que vous avez mis au point et qui devrait l’intéresser en lui facilitant les décisions de sa journée vient de lui faire froncer les sourcils et il va vouloir en savoir un peu plus…