Monkey tie Coaching - Marc Binagwaho

Proposé par

« Je ne suis plus motivé(e)… Je n’arrive plus à m’intéresser à mon travail… J’ai fait le tour de mon poste… etc ». Que vous soyez entrepreneur, cadre dirigeant, manager ou collaborateur, n’avez-vous pas au moins une fois prononcé ces phrases ? Comment entretenir sa motivation au travail ?

Le fait de se poser ce genre de questions est sain, cela montre que nous restons attentifs à nos émotions et aux situations qui ne nous satisfont pas. Notre réseau d’alerte fonctionne bien !

La difficulté est de ne pas rester dans l’état l’interrogatif ! Mais la perte de motivation peut provenir de sources diversifiées, professionnelles ou personnelles : changement de situation familiale, absence d’activités de loisirs, vie sociale limitée, santé délicate, manque de sens dans le travail, changement de patron, changement dans la situation d’entreprise, difficulté relationnelles, etc.

Alors que faire pour entretenir sa motivation ?

Tout d’abord, s’interroger sur les vraies causes d’insatisfaction dans la situation que nous vivons. L’honnêteté vis-à-vis de soi-même, ici, est essentielle !!

Se poser les bonnes questions pour comprendre objectivement ce qui ne va pas. Le « pourquoi ». A ce stade, se fier à ses émotions peut être risqué.

  • Qu’est ce qui m’avait attiré dans ce travail (ou dans cette mission) initialement ? Listez les critères et classez-les par ordre de priorité.
  • Les critères initiaux ont-ils disparus, si oui, lesquels exactement ?
  • Pourquoi certains critères initiaux ont disparus et à quel moment ai-je constaté qu’ils commençaient à disparaitre ?
  • Cela dépendait-il de moi ? De qui cela dépendait-il vraiment ?
  • De 0 à 10, quel est mon niveau de satisfaction à mon poste en ce moment (0 = aucune satisfaction) ?
  • Quelles actions concrètes puis-je mener pour me faire gagner 2 ou 3 points de satisfaction ?
  • Dépendent-elles toutes de moi, ou dois-je faire appel à mon « réseau de soutien » (ressources sur lesquelles s’appuyer en cas de besoin) ?

La motivation pourrait (en simplifiant) être caractérisée par 4 composantes :

1. => une mise en action : on se sent prêt à dépenser de l’énergie (physique, intellectuelle ou mentale).

2. => une orientation vers les objectifs et les résultats : l’énergie que nous nous apprêtons à dépenser sert à diriger notre comportement dans le sens souhaité (vers nos objectifs/résultats).

3. => une intensité du comportement : nous dépensons notre énergie à la hauteur des objectifs à atteindre. Elle se manifeste par le niveau des efforts physiques, intellectuels et mentaux déployés dans le travail.

4. => une persistance dans le comportement : la motivation incite à dépenser l’énergie nécessaire à la réalisation régulière d’objectifs, à l’exécution fréquente de tâches pour atteindre un ou plusieurs buts. Notre motivation crée notre engagement dans la durée.

Finalement, une personne motivée est une personne en action, qui dépense de l’énergie pour atteindre un objectif, et cette énergie est dépensée dans la durée.

Mais un haut niveau d’énergie n’est pas possible de manière indéterminée, nous avons besoin de nous aménager des moments d’énergie basse (du repos ou des activités « reposantes ») pour nous permettre de régénérer l’énergie que nous allons à nouveau concentrer pour l’atteinte de nos objectifs/résultats.

Une fois la situation analysée objectivement, pour se (re)motiver à nouveau, il est donc fondamental de s’approprier un nouvel objectif (ou plusieurs).

Se fixer des objectifs adaptés

L’essentiel est de se fixer un objectif qui est adapté à la perception que nous avons de nos compétences pour l’atteindre : un objectif trop faible par rapport aux compétences perçues et c’est l’ennui garanti; un objectif trop important et c’est l’angoisse !

Comment faire ? Là encore, le questionnement objectif reste le moyen le plus sûr de poser les choses et faire la différence entre vos envies et vos besoins :

  • En ce moment, de quoi ai-je besoin ? Qu’est ce qui est essentiel pour moi, là tout de suite ? Quels sont mes enjeux ?
  • Par rapport à mes besoins, comment mon travail peut-il m’aider à les satisfaire ?
  • Quels sont mes nouveaux objectifs ?
  • Est-ce que je peux décomposer mon objectif principal en objectifs plus petits ?
  • Quelle sera ma récompense si j’atteins mon objectif ?
  • Ai-je les moyens de les atteindre seul(e) ? Sur quelles compétences je vais m’appuyer ?
  • Quelle valeur est-ce que j’attribue à cette récompense ? (valeur faible = motivation faible)
  • De 0 à 10, à combien j’estime ma motivation pour les atteindre ? (Si la note est faible, ce n’est peut-être pas le bon objectif)

Afin de vous rappeler le « pourquoi », n’hésitez pas à écrire en synthèse vos besoins nouvellement identifiés, les nouveaux objectifs posés, votre récompense en atteignant vos objectifs…

Quelques fois, pour rester vraiment « focus » les mettre en fond d’écran de votre ordinateur ou en économiseur d’écran. A chaque fois que vous en aurez besoin, ils vous rappelleront le « pourquoi »… Motivation garantie !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉

N’oubliez pas, Monkey tie organise son tout premier salon du coaching

pour le développement professionnel, toutes les informations en cliquant ici !