Pascale Kaced

Proposé par

Entretenir son estime de soi n’est pas inné. N’avez-vous jamais eu envie d’être quelqu’un d’autre ? Quelqu’un de plus intelligent, de plus compétent ou même de plus beau ou que sais-je ?

Dans ce cas, il est fort à parier que nous n’avez pas pris le temps de vous aimer tel que vous êtes, avec vos potentialités tout comme vos défauts. Cela vous interpelle t-il ?

Et bien sachez que j’ai une bonne nouvelle pour vous ! Il est tout à fait possible de renouer avec son estime de soi et j’en suis un bel exemple ! Cela s’apprend mais surtout cela s’entretient ! D’ailleurs pour ce faire un certain nombre de comportements sont à adopter, d’autres sont à bannir pour entretenir son estime de soi. Tâchons de voir ensemble un aperçu de certains de ces comportements :

Entretenir son estime de soi : les comportements à adopter et à bannir

– En premier lieu apprendre à se connaître ! Nous allons passer la totalité de notre existence avec nous même donc il est vraiment temps de savoir qui nous sommes et non pas ce que nous pensons que nous sommes ! Quels sont nos défauts, nos qualités, nos préférences par exemple dans le domaine vestimentaire, culinaire, sportif… bref nos goûts de toute sorte.

Si vous arrivez à répondre à ces questions avec facilité, vous pouvez vous féliciter du travail accompli ! Pour les autres, pas d’inquiétude, il vous suffira de prendre le temps de répondre à chacune et pour cela rappelez vous d’une règle, il n’y a pas de « bonne réponse » si ce n’est la vôtre !

– Apprendre à ne plus faire confiance à son critique intérieur : Parlons en du critique intérieur, vous voyez de qui je parle ? De celui qui vous empêche de prendre des initiatives « tu ne vas pas y arriver, tu n’es pas capable » ; celui qui vous empêche de vous relever après un échec « tu as échoué au premier examen, tu rateras le deuxième de la même manière !!! » Soyons clair, on en a marre d’avoir un si mauvais compagnon de route qui nous décourage, nous dévalorise et tout cela à notre insu !

Première action à entreprendre, prendre conscience de son existence. C’est-à-dire reconnaître chacune des fois où, dans notre discours intérieur, il y a eu « tentative de sabotage » de sa part (autrement dit tout ce qui nous empêche de nous lancer dans l’action).

Deuxième action, remettre en question chacune de ces itérations en se demandant « Où est la preuve que je vais échouer une fois de plus ou encore où est la preuve que je ne vais pas y arriver? » Dans tous les cas, vous n’obtiendrez aucune preuve car c’est vous qui entretenez ce dialogue avec vous même alors ne vous résignez jamais ! Pour terminer, demandez-vous si cela vous aide d’avoir ce type de pensée en dressant pour chacune la liste des avantages et des inconvénients. Il va de soi que vous n’obtiendrez, sans équivoque, que des désavantages à entretenir ce type de monologue.

« La vie est ce qu’en font nos pensées » Marc Aurèle. Prenez le temps d’écouter votre discours intérieur et surtout challenger le. La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons modifier son contenu avec un peu d’entraînement et ainsi nous autoriser à vivre la meilleure vie possible et entretenir son estime de soi !!

Plus de conseils sur l’estime de soi ici

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉