Anne Depasse - Monkey tie Coaching

Proposé par

Souvent, quand je parle de mon métier, on me demande « Tu es coach ? Coach en quoi ? » ou encore « Coach de quoi ? » Mais être coach nécessite t-il obligatoirement de mettre un adjectif qualificatif derrière le mot coach ou est-ce juste une manière de se rassurer sur le domaine de compétences de ce dernier ?

Qu’est-ce que d’être coach ?

En coaching, on part du postulat que le client est expert de sa vie. Ce qu’on entend par là c’est qu’il a en lui les ressources nécessaires pour atteindre ses objectifs. Il n’en a pas toujours conscience et c’est là que j’interviens en tant que coach… Je ne fais pas de conseil, je ne suis pas consultant, ni mentor, ni motivateur. Je suis tout simplement une personne qui accompagne les autres à effectuer des changements dans leur vie et c’est cela d’être coach. Ces changements peuvent survenir au niveau personnel ou professionnel.

En tant que coach, je suis experte du processus de coaching : au travers de mon questionnement et d’outils spécifiques, j’ accompagne mes clients et fais émerger chez eux des prises de conscience pour leur permettre de se connecter à leurs ressources. Ils les utilisent pour obtenir le(s) résultat(s) qu’ils souhaitent. Je les encourage à travailler sur leurs valeurs, sur les choses qui sont importantes pour eux dans la vie, ainsi que sur leurs convictions. Celles-ci peuvent être positives, quand elles agissent comme des moteurs : «si je donne, je recevrai en retour »  ou limitantes, quand elles agissent comme des freins : « je n’y arriverai pas, c’est trop dur pour moi » . Ces dernières sont très bloquantes dans une démarche de changement.

Je me souviens d’une anecdote qui démontre que sous chaque fragilité apparente se cache une force qui, si elle est exploitée devient une ressource : une superviseuse nous parlait de son expérience en coaching scolaire. Elle était coach d’orientation en France alors que, étant d’origine Belge, elle ne connaissait absolument rien au système français et pour elle les « BAC S » et « ES » étaient des OVNI… Elle en a fait une force et quand elle accompagnait des jeunes, son questionnement était sincère, elle était spontanée et réellement curieuse. Cette attitude d’ouverture lui a permis d’aider les jeunes de manière très efficace dans leur choix d’orientation.

J’en reviens au titre de mon billet et à cette question :

Pourquoi j’ai souhaité devenir coach ?

 J’ai voulu être coach parce que le changement, pour moi, est synonyme de renouveau, d’élan, d’excitation et de défi. J’ai changé plusieurs fois d’orientation professionnelle, j’ai travaillé dans différents pays et dans différents domaines, en entreprise, dans des établissements scolaires… Ces choix que j’ai effectué m’ont amené à apprendre l’italien. Quand j’ai débarqué à Florence, même aller acheter du pain était un défi… « Que vais-je dire ? La boulangère va-t-elle me comprendre ? Et surtout, vais-je comprendre sa réponse ? ».

Aujourd’hui je suis bilingue et je ne me pose plus toutes ces questions, je suis plus directe et cela m’apporte un regard confiant sur le monde.

Je me suis aperçue, dans mon parcours personnel et professionnel, que le changement était souvent vécu par mes pairs comme quelque chose d’effrayant. En effet, beaucoup d’entre nous préfèrent garder une situation inconfortable plutôt que faire un pas dans le vide et prendre des risques … « mais risquer quoi au juste ? ».

Parce que toute la question est là : Quel risque accepte-t-on de prendre pour se sentir en accord avec ses valeurs ?

Le coaching peut vous aider à vous positionner, à réfléchir en profondeur et à faire vos choix en connaissance de cause. C’est pour cette raison que j’ai décidé de changer de vie, de quitter le salariat et d’être coach pour accompagner les personnes qui veulent décider, changer, évoluer, grandir.

Alors, tenté(e) par l’expérience ? N’hésitez pas à surfer sur mon site et à me contacter : www.annedepasse.com – anne.depasse@gmail.com

«Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » Ghandi.

Plus de conseils sur la reconversion professionnelle ici.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉