emma-scali-9 (1)

Proposé par

 

Accepter de ne pas être parfait(e) :  Identifier vos drivers et travailler sur votre détente

« Être heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections.» 

– Aristote

Cet article est consacré à comprendre votre propre fonctionnement et à la façon dont vous pouvez l’adapter de façon à mieux gérer le stress et les situations difficiles.

Les 5 Comportements inévitables

En analyse transactionnelle (méthode de coaching), on considère qu’il existe cinq consignes plus ou moins conscientes auxquelles nous ne cessons d’obéir :

  • Sois fort
  • Dépêche-toi
  • Fais plaisir
  • Fais des efforts
  • Sois parfait(e)

Pour  identifier vos drivers, vous pouvez faire le test (donné en lien ci-dessous)

Ces modes de comportement correspondent à ce que nous avons « intégrer » depuis l’enfance comme règle dans la vie pour être aimé, vivre, survivre et fonctionner avec les autres…

Lorsque l’on adopte ces comportements (inconscients), nous mettons en place un système de croyances et d’attitudes auxquels nous répondons quotidiennement.

  • Sois fort(e) = je peux tout gérer tout(e) seul(e). Je me coupe des émotions pour ne pas souffrir et ne me plains pas.
  • Dépêche-toi = je vais pouvoir faire tout ce que je veux même si je suis débordé(e) : il suffit que je me dépêche, et bien que je cours tout le temps, je suis très souvent en retard.
  • Fais plaisir = pour être aimé(e), je dois penser aux autres avant, leur faire plaisir et m’oublier. Autrement dit, mes besoins ne sont pas aussi importants que ça.
  • Fais des efforts = plus je travaille, plus c’est difficile, plus ce que je fais est important, moins compte le résultat. Je me coupe du plaisir et fais tout dans la souffrance.
  • Sois parfait(e) = je dois réussir tout ce que j’entreprends et tout doit être fait parfaitement. Même pour les autres. Surtout pour les autres. Je suis coupé(e) de la réussite car, la perfection n’existant pas, je suis toujours dans l’insatisfaction et la frustration.

 

La bonne nouvelle : ces cinq façons de fonctionner nous apportent beaucoup en nous aidant à vivre et à travailler, elles nous permettent de nous dépasser.

Le problème : nous répondons généralement principalement à deux consignes qui se réveillent quand nous sommes sous pression et nous actionnons ces comportements types, comme s’ils étaient les seuls moyens de s’en sortir. Or en agissant ainsi de façon inconsciente, nous nous créons encore plus de stress.

Pour savoir quelles consignes commandent aujourd’hui vos comportements, je vous propose de faire le test joint à cette fiche qui vous permettra d’identifier vos drivers. Une fois, vos comportement(s) phare(s) identifié(s), je vous propose d’adopter les réponses suivantes :

  • Sois fort(e) : lorsque vous vous sentez en situation de stress ou de fatigue, votre façon de réagir (toujours inconsciente) est d’exiger de vous-même d’être ENCORE plus fort(e). Pour sortir de ce schéma, acceptez votre vulnérabilité, osez demander, transformez le « sois fort(e)» en « Je peux montrer mes émotions».
  • Dépêche-toi : cette injonction vous permet d’aller de l’avant, de progresser sans cesse et surtout de ne pas rester bloquée au même endroit. Mais elle vous surmène ! Et vous stresse… ce qui stresse votre entourage. Pour sortir de ce schéma, apprenez à gérer votre temps en ne confondant pas ce qui est urgent avec ce qui est important. Pensez à classer vos priorités et transformez le « dépêche-toi » en « Je décide de mon rythme en apprenant à accepter mes limites».
  • Fais plaisir : ce type de fonctionnement concerne généralement les femmes qui aspirent plus que tout à être aimées. Vous aimez faire plaisir aux autres et attendez d’eux – inconsciemment – de la reconnaissance. Cela engendre chez vous une véritable écoute et un grand sens de la générosité. Ceci étant, pour ne pas vous faire « marcher sur les pieds », il est urgent d’apprendre à distinguer les demandes normales des demandes abusives et à apprendre à dire « non » (selon les techniques d’affirmation de soi). Il est donc parfois utile de transformer le « fais plaisir » en « tu as le droit de te prendre en considération et de te respecter, de vivre selon tes valeurs et non pas celles des autres ».
  • Fais des efforts : l’effort permet de relever des défis, de faire des choses même si vous n’en avez pas envie, d’être persévérante, fiable et responsable… Mais plus vous faites des efforts, moins vous éprouvez de plaisir. Il faut accepter le fait que les choses faites simplement et facilement n’ont pas moins de valeur que les choses obtenues avec beaucoup d’efforts. Lorsque vous avez envie de vous plaindre – et que vous le faites éventuellement –, c’est le signe que la limite est dépassée, transformez alors le « fais des efforts » en « tu as le droit de réussir aussi avec facilité».
  • Sois parfait(e) : cette injonction vous aide à placer la barre très haute et à rechercher l’excellence, mais vous génère également beaucoup d’angoisse. Il faut apprendre à être plus réaliste sur le degré de qualité que vous vous imposez et vous demander si la perfection est atteignable. Remplacez le « sois parfait(e) » par « tu as le droit d’être toi-même, tu as le droit de faire des erreurs, c’est comme ça que tu apprends».

 

Le processus de changement

La première étape du changement est d’identifier et de prendre conscience de votre/vos message(s) contraignant(s), puis le principe consiste à garder ce qui vous convient et à modifier ce qui ne vous convient pas.

Vous pouvez donc vous poser deux types de questions : « Qu’est ce que j’ai envie de conserver dans ce fonctionnement ? En quoi ce fonctionnement est-il positif et efficace pour moi ? » et : « Qu’est ce qui me stresse dans mon fonctionnement ? En quoi peut-il me desservir ? ». Ainsi, par exemple, vous ne demanderez pas à un « fais plaisir » de devenir égoïste mais de s’accorder autant d’importance qu’aux autres ou à un « sois parfait(e) » de bâcler son travail mais d’apprendre à ne pas viser systématiquement la perfection.

Pour contrer un message contraignant, donnez-vous des permissions et intégrer comme « antidote » certains messages ci-dessus.

De fait, en repérant tous les moments où vous obéissez à ces ordres venus de votre enfance et de votre construction personnelle, en apprenant à les choisir – ou à les refuser – consciemment, vous serez alors moins stressé et vous retrouverez la voie de votre confiance en vous pour vous affirmer avec justesse et bienveillance, de façon posée.

Faites le test pour identifier vos drivers :

https://www.weabow.com/test-ligne-gratuit-test-personnalite-drivers-at-fais-plaisir.html

Pour aller plus loin – et réfléchir de façon ludique à votre besoin de « perfection » :

– Ateliers Mieux-être et Rebondir  pour femmes  animé par Emma Scali & Corinne Melot – Mars 2017

Efficacité professionnelle et développement personnel

Un parcours de 3 séances collectives – 3h par séance – 9h d’ateliers au total – mercredis 15, 22 & 29 mars 2017 pour clarifier ses priorités, définir son objectif de vie, gérer les émotions et le stress, renforcer sa confiance en soi, se prendre en main et rebondir

Pour tout renseignement  : emmascali@gmail.com & sophrologue@corinnemelot.com

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉