Monkey tie Coaching - Catherine Biaudet

Proposé par

 L’imprévu est… tout ce que vous n’avez pas prévu, « vu avant », réfléchi, visualisé, imaginé, anticipé… organisé, planifié pour aujourd’hui, demain, dans une semaine, un mois, un an… pour vous, les vôtres…

Faisons un test : quel « imprévu » êtes-vous ? L’imprévu oui merci ou non merci ?

1- « L’imprévu, oui merci » :   mes vies privée et professionnelle sont organisées, et pourtant j’apprécie d’être bousculé(e) par l’inattendu, la surprise, ce grain de sable qui enraye le mouvement ordonné par moi ? Cela me fait sourire, me donne un sentiment de liberté, tout en ne perdant pas pied car je sais que j’ai toujours le cadre rassurant du reste de ma vie… c’est un simple un trou d’air momentané et envisageable durant le vol…

Mes bénéfices :

Que vous dites-vous quand ces moments inopinés se produisent ?

Quelle émotion ressentez-vous ?

Comment vous comportez-vous ?

Quelles sont les sensations physiques associées ?

….Et, là,  vous vous dites tout à coup avec stupeur : «  et s’il n’y avait plus jamais d’ imprévu ? « 

2- «  L’imprévu, non merci » : mes vies privée et professionnelle (rendez-vous de tous types, check météo, vêtements « prêts » à porter, menus des repas, trajets routiers, vacances…) sont organisées, je me lève en sachant précisément de quoi ma journée sera faite, j’aime la routine, les habitudes, le sentiment de contrôle de ma vie. Je planifie pour bannir l’imprévu ou au moins le limiter… il y a tout de même parfois des aléas irritants, des événements fortuits, qui me désorientent, m’agacent, me stressent…

Mes bénéfices :

  • Cela me sécurise… « ah… de quoi avez-vous peur? De l’avenir, de vous, des autres, de la vie ? »
  • ….

Quel imprévu êtes-vous, oui merci ou non merci ?

Prendre conscience de son « non merci » est déjà un grand pas qui permet d’évoluer si l’on en ressent le besoin, car avec cette prise de conscience, tout changement est possible. Ensuite, il est bon d’accepter cette prise de conscience en se félicitant de cette avancée sur le chemin du développement personnel.

Face à l’angoisse que l’imprévu installe, face à cette vague émotionnelle négative qui empêche d’accéder à la capacité de penser, face aux pensées récurrentes invalidantes « l’imprévu va forcément me confronter au pire ! », « saurais-je faire face ? », face au stress qui coupe de l’instant présent et renforce la peur, face aux prophéties auto-réalisatrices qui permettent de se conforter dans ces convictions/croyances, comment faire pour vous ouvrir à l’imprévu en toute confiance ?

  • Modifiez votre planning en y « prévoyant » des plages de relaxation/méditation : respirer calmement, se relaxer permet de lâcher-prise, de s’affranchir du diktat du contrôle, d’apaiser les émotions négatives et les sensations physiques désagréables,
  • Changez votre manière de penser l’imprévu: d’ailleurs, n’avez-vous jamais, à ce jour, vécu d’agréables imprévus ?
  • Prenez conscience de vos capacités, potentialités, de tout ce que vous avez à ce jour réussi, des félicitations que vous avez reçues, des regards bienveillants et positifs qui vous ont prouvé leur confiance et ont ainsi nourri la vôtre,
  • « De quoi auriez-vous besoin pour avoir confiance ? » en vous, aux autres, en la vie ?
  • Laisser s’épanouir votre confiance en vous, en vos capacités d’adaptation, votre confiance aux autres et en la vie : plus vous vous ferez confiance, plus vous vous sentirez bien outillés pour vous adapter aux circonstances imprévues,
  • Petit à petit prenez du recul et acceptez que les choses se passent différemment,
  • Fixez-vous de petits défis pour éprouver avec l’expérience le plaisir de ce genre de moments, acceptez les offres inattendues de vos proches,
  • Notez les bénéfices induits par votre changement de pensée et de comportement,
  • Notez les bénéfices en termes d’émotions positives, de ressentis physiques agréables vécus,
  • Notez en quoi les changements de comportements de votre entourage de ce fait générés sont bénéfiques pour vous.

Alors, prêt(e) pour l’ imprévu ?

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉