Monkey tie Coaching - Maria Santiago

Proposé par

Dans les conflits, on approche souvent l’autre avec l’unique intention de prouver que nous avons raison et que l’autre a tort. Par conséquent, on les force à faire ce qu’on veut par la simple raison d’avoir toujours raison. Cela peut marcher pour la gestion des conflits dans le court terme, mais dans le long terme…

Que pourrait-il se passer si, au lieu de prouver que nous avons raison, nous nous approchions vers l’autre en essayant de trouver un argument ou un objectif en commun afin de donner suite à une conversation basée dans la coopération, au lieu de l’obstination ?

La réussite dans la gestion des conflits est garantie quand on la voit en tant que source potentielle de collaboration, étant donné que ce sont deux personnes ou plus avec des points de vue différents qui débattent autour d’un sujet en commun.

L’exercice suivant peut vous aider à mettre en pratique la gestion des conflits à tout niveau. Mais pour que vous ne vous trompiez pas, commencez par pratiquer avec un ami ou un être cher.

La gestion des conflits en 4 points :

1. Ecoutez

  • Écoutez pour comprendre à l’autre, afin de connaître son ressenti.
  • Taisez-vous.
  • N’interrompez pas votre interlocuteur.
  • Faites savoir à l’autre, que vous êtes là pour lui/elle.
  • Ne complétez pas ses phrases.
  • De temps en temps, récapitulez et demandez si vous avez bien compris.
  • Si jamais, vous n’êtes pas d’accord avec votre interlocuteur, commencez par une phrase qui commence par « Je » (i.e. Je ne suis pas d’accord mais, c’est mon opinion.)

2. Parlez

  • Parlez de ce que vous pensez et de votre ressenti.
  • Expliquez à l’autre vos points de vue d’une façon simple afin que votre interlocuteur comprenne bien, ce que vous voulez lui dire.
  • Mettez-vous d’accord pour collaborer ensemble.

3. Négociez

Avant de commencer une négociation, demandez-vous quel est la meilleure action à prendre au cas où vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord.

  • Intégrez les perspectives de votre interlocuteur avec les vôtres.
  • Négociez que sur les intérêts.
  • Demandez-vous : qu’est-ce qui est important pour moi et pourquoi ? Qu’est-ce qui est important pour nous et pourquoi ?

 4. Engagez-vous

Un accord ne sert à rien si les parties prenantes ne s’engagent pas.

  • Demandez une pétition d’engagement.
  • Définissez le QQOQC (Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ?)
  • N’acceptez pas les expressions du genre : « Je vais essayer de le faire », « Je vais faire mon mieux », « Je vais le faire dès que possible » car ce ne sont pas des expressions d’engagement.

Maintenant, vous pouvez appliquer la théorie de la gestion des conflits ! Êtes-vous prêt à vous lancer ?

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager ! 😉

N’oubliez pas Monkey tie organise son tout premier salon du coaching

pour le développement professionnel, toutes les informations en cliquant ici !