Monkey tie Coaching - Anne-Laure Boselli

Proposé par

La confiance en soi, l’estime de soi, l’affirmation de soi et la reconnaissance de soi comptent parmi les fondamentaux du développement personnel et des démarches de transformation individuelle. Au sein des organisations, ces mêmes approches sont mobilisées au service du développement professionnel par le biais de séminaires, de formations et d’accompagnements individuels et collectifs de type coaching.

Reconnaissance de soi : le trésor c’est vous

Confiance, estime, reconnaissance de soi sont reliées dans un même mouvement. Si j’ai confiance en moi c’est que j’ai pris conscience de ma valeur et de mes qualités, que je les accepte et que j’agis en conséquence. Cela semble simple sur le papier mais reconnaître ses atouts reste pour certains extrêmement malaisé. Cet embarras constitue le premier niveau de difficulté et un premier challenge : apprendre à identifier et accepter talents propres et ressources personnelles sans développer de culpabilité, sans avoir la tentation de les nier, de les minimiser ou de les rejeter… ; c’est que cette posture se heurte à des valeurs morales influentes qui nous feraient croire qu’avoir conscience de ses atouts et penser que le trésor c’est nous, constituerait une posture orgueilleuse, arrogante et vaine difficilement acceptable. Pourtant, les résultats en termes de productivité, de motivation, d’efficacité ne tardent pas à apparaître.

Un peu, beaucoup, à la folie…

Reconnaître mes qualités et les accepter sous-entend que je m’aime, c’est à dire que j’ai développé cette capacité d’être que constitue l’amour de soi. Nous arrivons là au second niveau de difficulté. Êtes-vous gêné, choqué, bousculé à la lecture de ces lignes ? Haussez-vous les sourcils, une épaule ? Je parle d’amour de soi, je n’ai pas dit adoration de soi. Il ne s’agit pas de se gonfler d’importance et de se vénérer, mais de développer un sentiment d’amour au sens véritable, au sens où, ayant pris conscience de ma valeur intrinsèque, je reconnais et je chéris l’être que je suis. De ce sentiment pourront émerger respect, compassion, bienveillance, patience et gratitude envers qui je suis, élans que je pourrais développer dans mon environnement personnel ou professionnel. Les bénéfices en termes d’intelligence relationnelle, de communication, de gestion des émotions et des conflits, de gestion du stress seront patents et si ma fonction est celle d’un manager, mon équipe bénéficiera d’une dynamique positive, créative, et de coopération.

À double détente

Ainsi, dans le prolongement de la reconnaissance de soi, préalable à toute intention de transformation personnelle, la reconnaissance de soi se déploie au minimum sur ces deux niveaux du faire et de l’être. Connaître et accepter, donc reconnaître ce que je fais et sais faire, mes qualités, atouts, talents, actions dans un premier temps, puis connaître et accepter qui je suis, ce que je suis véritablement, me reconnaître au niveau de mon être, accueillir ce qui m’anime intrinsèquement et générer en moi un sentiment d’amour, dispensateur de positivité et d’harmonie, qui générera croyez-moi, d’étonnants miracles dans l’environnement !

5 premiers pas pour développer amour et reconnaissance de soi 

  • Nommez vos qualités : faites une liste et relisez-la régulièrement. Vous pouvez solliciter vos proches, vos collègues en leur demandant de répondre à la question : qu’apprécies-tu chez moi ? Ne vous en tenez pas aux trois ou quatre qualités que vous récitez lors des entretiens d’embauche. Actualisez régulièrement cette liste et apprenez-la. Demandez-vous ce que vous aimez vraiment en vous.
  • Tenez un Journal des compliments que vous recevez. Ouvrez un carnet et notez dedans les signes de reconnaissance positifs qui vous ont été adressés. Ces signes peuvent porter sur ce que vous avez fait ou dit, sur un élément physique, sur votre caractère, sur le sentiment que l’on éprouve à vos côtés… A lire et relire sans modération, notamment les jours de doute ou de blues.
  • Un peu, beaucoup, passionnément… Combien vous aimez-vous ? Inventez rien que pour vous un mantra à réciter sous la douche, dans la voiture, quand vous voulez mais plusieurs fois par jour. Exemples de mantra : « Je m’aime et je m’accepte comme je suis. » Ou « Jour après jour, je m’aime de plus en plus »….
  • Debout, vous fixez un mur, droit devant vous. Vous imaginez (et ressentez) que vous vous trouvez face à vous-même. Vous dites et répétez à votre double, jusqu’à le ressentir fortement : « Je t’aime ». Cet exercice peut se faire face à un miroir si vous pouvez dire je t’aime à votre image sans projeter votre élan vers l’extérieur, un autre vous-même c’est à dire en l’émettant et en le recevant simultanément. S’il vient des émotions, accueillez, simplement, ce don de vous à vous.
  • Debout, face à un miroir, vous vous regardez droit dans les yeux. Vous ne dites rien, vous vous regardez, vous plongez dans vos yeux comme dans ceux de l’être aimé et vous vous souriez, tendrement, affectueusement, amoureusement. Vous laissez monter de vous à vous le sentiment, la sensation d’amour que vous vous portez. Prenez le temps de ressentir. S’il vient des émotions, accueillez, simplement, ce don de vous à vous. Pas un mot, chut ! Juste la sensation.

Retrouvez cet article sur aurum-coaching.com