Monkey tie Coaching - Léticia GRANGER

Proposé par

Aujourd’hui, je vous dévoile un des deux outils prisés par les coachs et professionnels du management (mais pas seulement): la technique des six chapeaux. Vous pouvez exploiter cet outil de manière individuelle, dans le cadre de la gestion de vos équipes, en famille ou entre amis.

Un outil à exploiter seul ou en groupe : La technique des six chapeaux (en individuel ou en groupe) ou la pensée parallèle

La technique des six chapeaux est une technique de management mise au point par Edward de Bono, qui vous permettra d’envisager plus facilement votre problématique sous différents angles. Je l’utilise dans le cadre, notamment, de la gestion de conflits.

Vos croyances sont comme des filtres et peuvent s’avérer limitantes. C’est pourquoi, notamment à plusieurs, vous pourrez dépasser vos a priori, favoriser les échanges constructifs et la créativité du groupe, accompagner la résolution de problème, cibler la pensée, et faciliter la prise de décision en évitant les conflits.

Votre réflexion sera composée de 6 phases distinctes représentées chacune par un chapeau de couleur différente qui symbolise une façon de pensée. L’ordre des chapeaux que je vous présente ici étant un exemple de déroulement de séance.

Seul, portez virtuellement et successivement chacun des chapeaux, puis répondez aux questions que je vous propose. Si vous utilisez la technique des six chapeaux en groupe, je conseille d’utiliser tous les chapeaux alternativement, de manière à ce que chaque participant puisse endosser chacun des rôles. Il est possible d’attribuer un rôle (un chapeau) à chaque participant et que celui-ci n’en sorte pas. Mais ça serait, à mon sens, ne pas aller au bout de la technique des six chapeaux. Celui qui mène la danse est le porteur du chapeau bleu. C’est donc lui qui donne l’ordre de passage des différents chapeaux.

Configuration possible de la technique des six chapeaux

1/ Le chapeau vert : listez sans aucune censure toutes les associations d’idées qui vous viennent. Il s’agit de la couleur de votre créativité :  » Dans ma situation, quelles sont les solutions possibles si je tiens compte des plus farfelues ? Comment faire autrement ?  »

Au sein d’un groupe, le porteur du chapeau vert permet de contrebalancer par un regard latéral les jugements des chapeaux noir et jaune. Il utilise l’humour, provoque, va au-delà du cadre pour proposer des idées folles.

2/ Le chapeau jaune : livrez-vous à la critique positive et à l’optimisme :  » Quels sont les avantages de cette idée ? Et si … »

Dans le groupe, c’est celui qui pense et parle positivement, de manière exploratrice et constructive. Il propose, établit un jugement positif, repère les profits possibles et les valeurs.

3/ Le chapeau noir : cette fois-ci, c’est le tour de la critique négative, de l’anticipation des dangers, et des objections : « Parmi ces solutions, quels sont les risques, les inconvénients et les avantages ? Ai-je le droit de …? Ai-je la capacité de ?  »

Dans un groupe, le porteur du chapeau noir répètera sans cesse « oui, mais … ». De manière logique et pertinente, il montrera du doigt les failles, les incohérences, les dangers. En somme, il est l’avocat du diable. Il n’argumente pas, mais pose les problèmes sous-jacents sur la table.

4/ Le chapeau blanc : vous envisagez d’abord les faits objectifs, sans aucune interprétation :  » Dans ma situation, quels sont les faits ? De quelles informations je dispose ? Quelles informations font défaut ? Comment se les procurer ? »

Dans un groupe, le chapeau blanc s’en tient aux faits. Attention, pour vous aider à distinguer un FAIT d’une INTERPRETATION, voici un petit exemple: Vous êtes policier, et vous enquêtez sur un crime. Vous allez à la rencontre de témoins :
-« J’ai vu une voiture bleue conduite par un homme grand tatoué sur le bras droit. La voiture était une berline et je crois que l’un de ses pneus sifflait « . Ici, le témoin est objectif et décrit ce qu’il a vu et entendu.

-« J’ai vu une espèce d’idiot rouler dans une voiture démodée. Il m’a donné l’impression d’être pressé et coupable de quelque chose. En plus, sa voiture ne tenait pas la route ». Ici, le témoin donne son avis et en oublie ce qu’il a vu et entendu. Il interprète et juge. Il ne relate pas des faits.

5/ Le chapeau rouge : notez les émotions ressenties, vos intuitions, vos sentiments liés à la situation :  » Dans ma situation, qu’est-ce que je ressens ? Mon intuition me dit que …  »

Dans un groupe, celui qui porte le chapeau rouge est donc celui qui donne son sentiment sur la question, en les ajustant ou les adaptant.

6/ Le chapeau bleu : Faites la synthèse. Le chapeau bleu représente l’organisation : « Comment je décide d’organiser la mise en oeuvre ? Faisons un résumé de ma pensée. Quelles sont les priorités ? »

Dans un groupe, celui qui porte le chapeau bleu distribue la parole, dirige la conversation, résume clairement les objectifs et réunit les conclusions finales.

Autre configuration suggérée par De Bono

De Bono suggère une autre configuration de la technique des six chapeaux :

1/ Commencer par laisser s’exprimer les émotions – Chapeau rouge
2/ Rassembler les faits et éléments objectifs – Chapeau blanc
3/ Faire émerger des idées folles – Chapeau vert
4/ Retenir les propositions réalisables – Chapeau jaune
5/ Sélectionner les propositions les plus adéquates – Chapeau noir
6/ Vérifier le degré d’adhésion des participants – Chapeau rouge

Vous l’aurez compris, cette technique permet de canaliser votre énergie créatrice ou celle du groupe. Il n’est pas aisé de se concentrer sur différentes directions à la fois. La technique des six chapeaux permet d’optimiser votre concentration dans différentes directions, à différents moments. La parole a le champ libre, alors qu’elle est contenue dans un cadre bien précis. En outre, vous pouvez, en la testant, en apprendre encore un peu plus sur vous-même et votre fonctionnement. En effet, vous pourrez déterminer vos prédispositions pour l’un ou l’autre des modes de pensées symbolisés par les chapeaux.

Plus de conseils pour optimiser sa concentration ici

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉