Les regrets de votre vie sont terminés ! Il est trop facile de regretter… mais cette histoire peut vous en dissuader.

Le temps passe

Quand j’étais adolescente, mon grand-père maternel est décédé alors qu’il avait commencé sa 96ème année. Afin de bien comprendre cette histoire, il faut imaginer un homme petit et gentil, né au début des années 1900, obligé de quitter sa famille très jeune, de se construire à partir de rien dans un pays étranger, et même à plusieurs reprises, de faire son maximum pour obtenir un emploi et envoyer de l’argent à sa famille. Il a traversé non seulement une, mais deux guerres mondiales, dont il n’a jamais parlé. Il devait porter et prendre soin de son dentier chaque jour, il devait aussi porter un petit appareil sur ses oreilles pour entendre correctement, sa barbe était vraiment très piquante, mais son cœur était le plus rempli d’amour que je n’ai jamais vu dans ma vie. J’ai consciemment réalisé cela très tard, mais il était vraiment un homme formidable.

Question de perception

Le dernier été avant sa mort, je me souviens profondément d’une discussion que j’ai eue avec lui. Je ne sais pas pourquoi j’étais là ce jour-là, ni pourquoi il a commencé à me parler de cette façon, mais ce qui devait arriver arriva. Il me semble que je lui demandais ce qu’il voulait faire maintenant. Je me souviens que nous étions dans le salon, il était confortablement installé sur son grand fauteuil en cuir, et il m’a dit ce qui suit: « Eh bien, tu sais, j’ai eu une belle vie, et j’en ai assez. Maintenant, tous les jours, je prie le Seigneur pour qu’il prenne soin de vous tous et qu’il me reprenne avec lui. » Quelles que soient les croyances de chacun qui ne sont pas la question ici, compte tenu de la « non-perfection » de sa vie, ses paroles étaient très étonnamment positives pour moi. Il semblait sincèrement plein de satisfaction et de sérénité, à la fois à propos de sa vie et à propos de la mort. Ce fut un tournant dans ma vie. Il était encore en bonnes forme et capacité à l’âge de 95 ans, il semblait avoir un contexte de vie tranquille, il était juste suffisamment satisfait pour ne pas avoir besoin d’aller plus loin et de faire le choix délibéré de s’arrêter là. J’ai eu une énorme prise de conscience à ce moment-là. J’ai réalisé que mon plus grand rêve était de pouvoir dire quelque chose de similaire à la fin de ma propre vie et d’être assez satisfaite, pour n’avoir absolument aucun regret et pour me sentir remplie de bonheur et d’accomplissement. Quelques semaines après cette discussion, il s’en allait paisiblement dans son sommeil.

Le temps n’est qu’un paramètre

Il est facile de se laisser emporter par le quotidien et de se mettre à pester contre le temps qui passe. Mais il est essentiel de se rappeler que nous sommes responsables (1) de notre propre vie, (2) de nos propres choix et (3) du regard que nous portons sur nos accomplissements. Le temps qui passe est un simple paramètre, ce n’est pas lui le responsable de nos regrets ou de nos frustrations. C’est notre responsabilité d’être à l’écoute de nous-mêmes afin de vérifier si nous sommes en train d’accomplir notre vie ou de la laisser passer.

Chaque jour est un cadeau, et tant que nous nous réveillons en vie le matin, il ne tient qu’à nous de faire notre maximum pour ne jamais avoir de regrets. C’est ainsi que j’ai reconstruit ma vie lorsque j’en ai eu besoin, et c’est pour aider ceux qui ont besoin d’un coup de pouce que j’ai créé le programme REPRÔG. Ne passez pas à côté de votre vie, profitez de chaque journée comme d’un précieux trésor et vous verrez votre vie fleurir et s’épanouir en retour.

PASSER A L’ACTION

A la lecture de cette histoire, et éventuellement après avoir regardé la courte vidéo ci-dessous, écrivez quelles sont les trois choses que vous aimeriez faire ou justement ne pas faire, afin de ne pas avoir de regrets plus tard. Afin de vous assurer de le faire, vous pouvez m’envoyer vos réponses à contact@alineon.com avec pour objet « Monkey Tie Coaching : Fini les Regrets ».

  • Découvrez le programme REPRÔG en cliquant ici.
    Les nouveaux témoignages sont disponibles et les prochaines conférences  arrivent très bientôt.

 

Je vous souhaite le meilleur,

Aline Dalbiez

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉