LES RÉSEAUX SOCIAUX – Les réseaux sociaux sont devenus incontournables dans notre vie et pourtant peu de personnes encore savent exactement comment s’y prendre, comment les utiliser de façon équilibrée, pertinente et efficiente. Bien évidemment, le réseau social choisi va dépendre de votre besoin, de votre objectif et donc bien sûr de votre projet. Si vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi, vous n’aurez bien sûr pas les mêmes besoins qu’un entrepreneur qui lance un nouveau produit ou service.

Voici quelques petites règles à appliquer et quelques écueils à éviter :

Le choix de votre réseau : 

Vous pouvez démultiplier les réseaux sociaux bien sûr, mais soyez sûr(e) d’y accorder le temps nécessaire de façon régulière pour que votre présence soit non seulement dynamique mais aussi pertinente. Il ne sert à rien de vous lancer tout azimut sur twitter si vous n’avez pas d’actualité à partager régulièrement. De même, avez vous besoin d’être présent internationalement ou nationalement ? En ce sens, vous préfèrerez viadeo pour la France ou linked In pour l’international.  Il est préférable parfois d’être sur deux ou trois réseaux maximum comme linked In, Google + et /ou facebook pro que de démultiplier votre présence sans pouvoir y accorder une attention régulière. Cela aboutirait à la création de multiples coquilles vides. Soyez constant(e) et partagez de la substance.

Attention au mélange des genres !

Faites la part des choses entre votre réseau personnel et votre réseau professionnel. Cela vaut particulièrement pour facebook par exemple. Si vous souhaitez créer un facebook pro, prenez bien soin de séparer les deux. Vos futurs clients  ou employeurs n’auront que faire de savoir où vous avez passé vos dernières vacances ou si vous êtes touché(e) par la mort de David Bowie. De même, évitez les photos de vacances, les profils en maillots de bains sur linkedin ou autre réseau très professionnel. Faites la part des choses car sinon vous pourriez sembler peu sérieux et peu fiable.

Pensez bien à utiliser toutes les fonctionnalités des réseaux sociaux :

Il ne s’agit pas de faire un profil pour faire un profil. En effet, attention à l’écueil de reprendre l’entièreté de votre CV.  Au contraire, essayez de montrer votre valeur ajoutée. N’oubliez pas de donner un titre avec des mots clés forts à votre profil car les chasseurs de têtes passent beaucoup de temps sur ces réseaux.  Choisissez bien votre photo. Faites un résumé pour bien expliciter où vous en êtes, ce que vous offrez. Mettez le maximum de liens si vous avez écrit des articles, si vous avez un site, une chaîne youtube ou un blog/site internet. Bien évidemment, recommandez pour être recommandé(e) à votre tour. Cela ajoute de la valeur à votre profil. En général, les sites d’aujourd’hui vous permettent de mesurer la qualité et la force de votre profil. Ils vous donnent les indicateurs pour cela. Surtout, n’oubliez pas d’aller dans « mon compte » ou « préférences et confidentialité » pour gérer qui aura accès à votre profil, qui pourra voir votre actualité, etc… Bien évidemment, l’idée est d’être le plus visible possible donc n’hésitez pas à ouvrir votre profil non pas seulement à votre cercle très privé mais à un plus large public.

Privilégiez le contenu :

Etre présent sur les réseaux sociaux c’est aussi et surtout créer, partager et relayer du contenu. Cela vous rendra plus visible voire lisible. Plus vous participerez en mettant en ligne des articles, par exemple, ou en partageant des informations qui vous intéressent, plus vous allez dynamiser votre réseau. Une autre méthode très efficace, d’autant plus si vous cherchez un emploi ou si vous souhaitez développer votre projet, c’est d’intégrer des groupes thématiques sur des sujets qui vous concernent et où vous savez que vous allez rencontrer des prescripteurs et des publics cibles. Attention, cependant, dans ces groupes à rester éthique et à respecter leurs codifications. L’idée est de participer aux discussions quand les sujets vous intéressent et que vous avez une réelle valeur ajoutée. C’est une bonne façon de vous rendre lisible. L’idée est d’apparaître comme un(e) expert(e) dans votre domaine.

Jouez les contacts.

Un de mes clients, qui venait de lancer son projet, m’a dit avoir refusé plusieurs fois des demandes de contact car il avait identifié les personnes en question comme des concurrents directs. Dans ce cas là, au contraire, bien évidemment vous allez partager votre réseau avec ce contact mais n’oubliez pas que son réseau va s’ouvrir aussi à vous. Vous ne pouvez pas être perdant(e). Soyez ouvert(e) et refusez des invitations seulement lorsque la personne en question n’a vraiment rien à voir avec votre secteur ou le secteur qui vous intéresse, ou si son profil n’est pas clair (pas de photo, de titre, de détails de parcours,…). En bref, faites preuve de bon sens mais essayez au maximum de rester ouvert(e) aux opportunités.

Enfin, simplifiez-vous la vie

Avec un dashboard ou des personnes en charge de la gestion de vos réseaux. Nous ne sommes pas tous spécialistes des réseaux sociaux. Ce n’est peut être pas une fin en soi pour vous mais un moyen pour atteindre votre objectif et vous permettre de faire votre travail. Vous ne souhaitez pas y accorder trop de temps. Simplifiez vous la vie. Moi, j’ai opté pour la start up Assistemps qui me gère, non pas le contenu mais la diffusion de tous mes messages et elle me conseille sur la stratégie à adopter. Cela me fait gagner du temps et me permet d’être présente de façon dynamique. C’est leur métier et leur spécialité donc je délègue. De même, vous pouvez faire appel à des outils comme Hootsuit pour gérer en un clic tous vos réseaux. Dès que vous souhaitez mettre en ligne un article grâce à cet outil, il va s’afficher sur tous vos comptes, vos groupes etc…

Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez plus négliger ce mode d’interaction avec les autres. C’est certainement aujourd’hui une des façons les plus efficaces d’atteindre votre public et d’être présent(e) sur votre secteur d’activité. Cela est véritablement un optimisateur de votre action. Alors, n’hésitez plus et lancez vous.

 

Stéphanie Dillière Brooks

Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas le partager 😉