Monkey tie Coaching - Alain Charlier

Proposé par

LES SIGNES DE RECONNAISSANCE 

 

Aujourd’hui vous nous parlez des Signes de Reconnaissance. De quoi s’agit-il ?

 

Les signes de reconnaissance sont les marques verbales ou non que nous recevons et que nous nous donnons les uns aux autres en fonction des actions que nous réalisons et de la perception que nous avons de ces actions. Par exemple pour le verbal, ce sont des compliments, des critiques, et pour le non verbal, ce sont des bisous, des caresses, des gifles.

 

 Quel effet ces signes de reconnaissance ont-ils sur nous ?

 

Eh bien tout d’abord l’être humain a besoin de ces signes pour se sentir exister. C’est un besoin vital au même titre que manger. Un enfant qui ne reçoit aucun signe d’attention décline et peut mourir. Ensuite, ils nous permettent de nous construire, et ce depuis la plus tendre enfance. En effet, en recevant des compliments, des marques d’affection, on prend de l’assurance, de la confiance en soi. En recevant des critiques, des corrections, on prend conscience des limites, on se structure. Les signes négatifs ne sont donc pas forcément mauvais en soi.

Malheureusement, les signes de reconnaissance peuvent aussi détruire la personne. Trop de signes négatifs font perdre confiance en soi, des signes positifs mais injustifiés provoquent également des doutes.

Enfin, il est intéressant de connaître les 4 types de signes de reconnaissance : Il y a les signes positifs et négatifs INCONDITIONNELS, qui s’adressent à notre ETRE, ce que nous sommes quel que soit ce que nous faisons. Par exemple : Quelle joie de vous voir ou vous êtes très beau. Ou, à l’opposé, je ne vous aime pas ou vous êtes bon à rien. Il y a les signes positifs et négatifs CONDITIONNELS, qui parlent de ce que l’on fait. Par exemple : Votre rapport est excellent ou ton calme face au client est incroyable. Ou, à l’opposé, tu es encore en retard aujourd’hui ou vous avez une tenue déplorable.

 

Alors comment faut-il utiliser ces signes de reconnaissance ?

 

Il y a effectivement des précautions à prendre si l’on souhaite que les signes de reconnaissance soient constructeurs et non destructeurs. Rappelons que l’on peut formuler des signes négatifs et aider à construire. Ce qui est destructeur, c’est ce qui casse comme on dit.  Donc pour construire, ces signes doivent être sincères, spontanés et pertinents. Sincères c’est-à-dire authentiques, vrais, et non pas polis pour faire plaisir. Spontanés, c’est-à-dire que l’on a vraiment envie de les faire et qu’ils ne sont pas forcés. Pertinents, c’est-à-dire qu’ils touchent réellement la personne qui les reçoit. Utilisés à bon escient, ils favorisent le développement des personnes et des relations. A mauvais escient, ils deviennent inutiles voire dangereux s’ils font entrer dans un jeu psychologique où une personne en manipule une autre. Bien que les conventions d’usage en société n’y invitent guère, il est pourtant important de savoir donner des signes de reconnaissance à son entourage, de savoir les accepter en profondeur, de savoir refuser ceux qui nous détruisent et aussi de savoir en demander à son entourage en fonction de ses besoins. Notez à ce sujet que nous n’avons pas tous les mêmes besoins de ces signes et qu’il faut adapter à la personne.

Si vous êtes mal dans votre peau ou si vous constatez que les personnes autour de vous ne recherchent pas votre compagnie, il est possible que vous ayez besoin d’être au clair avec les signes de reconnaissance que vous recevez ou que vous donnez. Je ne saurais trop vous inviter à en parler avec un coach formé.

Alain CHARLIER  

Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas le partager 😉