Proposé par

L’OUVERTURE D’ESPRIT- Cette citation, pour le moins « caustique » de l’humoriste Pierre Desproges, en dit long sur la difficulté d’adopter pour nous-même une attitude d’ouverture d’esprit. Ce n’est pas facile, nous force à la remise en cause, et quelquefois, risque même de faire un peu mal !

Ouverture d’esprit, es-tu là ?

Il est peu fréquent de rencontrer quelqu’un qui vous dise : « moi, je ne suis pas du tout ouvert d’esprit ». Et pour cause ! En ce qui nous concerne, nous aimons penser que nous sommes « open ». Nous le savons bien, « l’enfer, c’est les autres… ». C’est l’autre qui ne veut rien entendre de ce que je dis, têtu comme une mule, obtus, borné, ….

Alors qu’en est-il, et de quoi parle-t-on ?

Késako ?

L’ouverture d’esprit c’est la capacité d’écouter l’autre, d’être réceptif à de nouvelles idées, aux opinions et points de vue différents. Et cela ne suffit pas: il faut intégrer cette nouveauté à notre propre réflexion. Avoir un esprit ouvert implique d’être disposé à écouter les propositions d’autrui, même si elles sont contraires à nos critères.

Cependant, l’ouverture d’esprit, ce n’est pas…

L’ouverture d’esprit, ce n’est pas prendre pour argent content tout ce que l’on entend. Nous restons maître de notre libre arbitre, et de la valeur que nous accordons aux propos de l’autre. Il nous faut décider de ce qui nous semble pertinent, et de ce que nous voulons garder ou rejeter.

Avec, ou sans filtre ?

Pourquoi, l’ouverture d’esprit risque d’être douloureuse ? Parce qu’au fil des années qui passent, la vie (et aussi ceux qui nous entourent), nous a forgé une belle carapace de protection. Et cette carapace prend la forme de filtres, de croyances (limitantes ou pas), qui nous permettent une réponse « instantanée » aux sollicitations de notre environnement (le stress). Nous échappons ainsi à une longue phase d’analyse, d’introspection, de réflexion, puisque des réponses toutes prêtes nous ont déjà été fournies.

Dans ces filtres, nous trouvons notre éducation, notre culture, notre religion peut-être, …  A cela se rajoutent nos goûts, nos valeurs, nos connaissances, mais aussi notre état émotionnel, et notre état de stress.

1 semaine, 7 jours, 7 défis

Alors que faire ?

Voici, je vous propose 7 défis qui vont vous aider à vous ouvrir un peu plus aux autres, 1 pour chaque jour de la semaine… puis on recommence la semaine suivante.

Osez l’inconnu: L’inconnu fait peur, nous fait entrer en stress, … et la plupart du temps il n’y a pas de danger ! Vous aimez les burgers? Testez les insectes ! Vous aimez diner au restaurant ? Tentez le diner dans le noir complet, guidés par des serveurs non-voyants ! Ou encore plus simplement, osez sourire à votre voisin dans le métro. Osez faire un compliment à la caissière du supermarché…

Agrandissez votre zone de confort: Notez des choses, des situations qui vous mettent mal à l’aise ou que vous n’aimez pas trop. Provoquez volontairement ces situations, et mettez-vous à l’écoute: de vos ressentis, de vos émotions, de ce que vous vous dites, sans jugement, en étant bienveillant avec vous-même. Vous allez voir alors, que petit à petit, votre zone de confort va s’élargir, vous permettant d’aller encore plus loin…

Dites « oui » plutôt que « non » : Peut-être avez-vous tendance à dire non sur les propositions que l’on vous fait. Peut-être même sans réelles raisons. Lorsque cela se produit interrogez-vous sur ce qui se cache derrière ce non. Peut-être est-ce une peur, ou une autre émotion ? Et si, aujourd’hui, vous tentiez le oui !

Essayer d’autres points de vue: Facile à dire, n’est-ce pas ? Alors écoutez, écoutez encore, écoutez activement. C’est-à-dire, questionnez, reformulez, et encouragez l’autre à vous donner des détails. Faites cet exercice mental qui consiste à vous imaginer à sa place. Captez ses émotions, ressentez les… c’est l’empathie

Rechercher le positif: nous avons généralement l’habitude de pointer ce qui ne va pas. Alors essayez, pour chaque point négatif, de le contrebalancer en trouvant 2 points positifs, aussi petit soient-ils.

Cassez les habitudes: Les habitudes, les routines, les rituels… Cela nous apporte de la stabilité, de l’ordre, et nous rassure. Lancez votre boule dans ce jeu de quilles ! Vous prenez toujours la même route pour aller travailler, testez en d’autres. Vous déjeunez toujours au même endroit, changez !

Testez d’autres cultures: Ecoutez des autre styles musicaux, visitez des musées, voyagez, que sais-je encore ? le champ est tellement vaste, prenez du plaisir à tout cela !

Vos bénéfices

Outre le fait que petit à petit vous allez gagner en ouverture d’esprit, vous allez aussi bénéficier de quelques avantages collatéraux qui seront des plus appréciés. Vous allez pouvoir :

  • Optimiser votre communication et donc gagner en efficacité.
  • Élargir votre zone de confort, et ainsi, aborder plus facilement le changement et l’imprévu
  • Et donc vous allez plus facilement « piloter » votre stress

Alors pourquoi se priver plus longtemps d’un peu plus de légèreté ?

Serge Lamy

https://sergelamy.com

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉