BURN OUT – Avez-vous déjà entendu que « la recherche d’emploi est un job à temps complet » ? Permettez-moi de vous dire que je ne suis pas tout à fait d’accord. Même si vous pensez qu’il est urgent de retrouver un emploi, le fait de chercher 8h par jour, 5 à 7 jours pas semaine, est une erreur…

En effet, si votre recherche d’emploi représente 40 h par semaine et en toute circonstance (pendant le week-end, en voiture, dans les files d’attente, au lit avec votre smartphone et autre endroit incongru), permettez-moi de vous prévenir que vous courrez droit au … BURN OUT ! (Et oui, même sans emploi, on peut y avoir droit !…)

 

Pour vous éviter cette double peine : chômage ET burn out, je vous invite à vous organiser de la façon suivante :

 

  • Consacrer maximum 4 heures par jour ouvré (suivant les métiers, peut-être moins…)

 

 

  • Faire un état des lieux de TOUT ce qui gravite dans tous vos domaines de vie (familiale, couple, social et le plus important, personnel) et regarder à quel moment il sera le plus opportun et surtout le plus calme (en évitant bruit, présences dans la maison) d’effectuer vos recherches. Ex : si vous avez une activité sportive tous les mardis matin, il vous sera préférable d’axer vos recherches plutôt l’après-midi. Ou bien si les enfants viennent manger entre 11h30 et 13h30, il sera préférable d’axer vos recherches (à raison de 4h maximum) aux heures où ils sont à l’école.

 

  • Inclure un moment rien que pour VOUS. Une fois que vous avez fait un état des lieux de tout ce qui gravite dans votre vie, il faudra s’assurer que TOUS les jours, il y ait un moment de la journée qui vous soit dédié en exclusivité. J’entends par-là, un moment RIEN QUE POUR VOUS, un moment pour vous faire plaisir, un moment qui vous apporte du bonheur. Il peut s’agir de n’importe quelle activité (même regarder une série US, si-si…). Il est important que cette activité-là vous fasse du bien ! Vous vous demandez sûrement pourquoi ? C’est très simple : si votre recherche dure un tant soit peu, elle risque d’affecter votre bonne humeur, votre confiance en vous, votre estime etc. Or, plus que jamais, lors d’une recherche d’emploi, vous avez besoin d’être « bien dans vos baskets » ! Vous allez encore me demander « pourquoi ? ». Tout simplement parce que si vous prenez bien soin de vous, vous vous sentirez bien et par conséquent, une belle énergie s’émanera de vous. Or, lors de l’entretien d’embauche ou dans les séances de réseautage, je peux vous affirmer (parole de coach) qu’on aura envie d’aller vers vous, qu’on vous trouvera fort sympathique et qu’on aura envie de travailler avec vous.

 

  • une fois que vous avez assigné les plages horaires « spécial recherche » : préciser le type de recherche. Ex: le lundi, consulter les offres ; le mardi, faire un tour d’horizon sur tous les événements auxquels je peux participer dans le cadre de ma recherche (cf.réseautage) ; le mercredi : actualisation de mes CVs en ligne sur tous les job boards, lecture d’article(s) sur les réseaux sociaux pro et relayer l’information sur mon profil ; Jeudi : recherche d’entreprises pour envoi de candidatures spontanées ; vendredi : préparation des candidatures spontanées. (ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres et non exhaustif)

 

Règles d’application :

 

#1: Respecter les horaires établis. Lorsque c’était l’heure d’aller travailler et de rentrer chez vous, vous le faisiez ? Eh bien, dans ce cas présent, c’est exactement pareil. L’heure, c’est l’heure ! Cela vous permettra d’être moins stressé(e), plus reposé(e) et plus enclin à  vous y remettre le lendemain.

 

#2: Ôter les alertes email qui sonnent à toute heure sur votre smartphone. Je vous rappelle que votre temps de recherche est imparti et que toute offre peut attendre 24h avant d’être consultée. Si chaque offre réceptionnée par votre boîte email sonne, cela occasionnera un stress qui vous mettra constamment sous-tension. Or, personne ne peut rester d’astreinte 24h/24, 7/7 sinon, attention : burn out en vue…

 

En conclusion, citons Bobby McFerrin : « Don’t worry, be happy » ! parce que ça marche… 🙂