Prendre une décision, mais comment la tenir ? 

Aujourd’hui est un jour excitant… ça y est, vous l’avez, vous avez votre objectif, vous savez ce que vous voulez et vous décidez de mettre tout en œuvre dès le lendemain pour y arriver. Le plan d’action est là, l’idée est claire… et le lendemain, rien ou si peu. Cela vous remémore quelque chose ? 

Bien souvent nous prenons des décisions que nous ne réaliserons jamais, comme si le fait de juste les penser, suffisait. Puis ces envies, ces objectifs… reviennent, ils nous tiraillent de nouveau, nous nous remotivons et là encore l’effet tant désiré, la révolution que nous escomptions pour nous, ne se réalise pas…

L’histoire d’un ami « gourmet – gourmand » illustre particulièrement bien cela. Un jour, il s’est regardé dans le miroir et s’est trouvé trop gros. Dès lors, il décida de manger équilibré, de faire du sport et de renoncer à quelques plaisirs gourmets. C’était un samedi. Le lendemain, comme tous les dimanches, il va au restaurant avec sa famille. Mais au lieu de prendre une entrecôte avec des frites et sa sauce aux champignons, il était bien décidé à manger équilibré : à prendre une entrecôte mais avec des haricots verts et sans sauce. Lorsque le serveur est venu, il céda et finit par opter comme à l’accoutumé, en se disant que ce n’était pas si grave car il allait ensuite faire du sport… et dès le soir, il mangerait équilibré. Je suis sure que cette petite anecdote doit faire écho en vous 😉

Mais que se passe-t-il ?

  • Prendre une décision, c’est s’offrir toute les possibilités d’y arriver et surtout devenir son premier centre d’intérêt, d’attention.
    Lorsque nous prenons une vraie décision, il faut savoir que nous allons devoir renoncer à certaines sollicitations, envies qui desservent nos objectifs.

Prendre une décision signifie savoir dire non à la proposition de l’autre, savoir se dire non à nos fugaces envies et plaisirs instantanés, pour se dire oui à soi, à son rêve.

  • Une décision prise se mesure à la force de l’action que nous appliquons derrière.

Exemple :

Si je suis timide et que je désire gagner en aisance, je fais le choix d’aborder des personnes dans la file d’attente du cinéma, lorsque je fais la queue à la caisse… au travail de lancer des sujets de conversations…

Si je ne me plais pas physiquement, je fais le choix de faire du sport fréquemment.

Si je désire m’affirmer dans des contextes difficiles, je fais le choix de dire ce que je ressens et d’agir pour une situation plus satisfaisante.

Plus vous vous engagerez à faire ce que vous vous dites, plus toutes vos réalisations deviendront faciles. Et pour cela, il faut savoir investir en vous comme le banquier vous propose d’investir dans ses produits pour gagner en épargne.

Prenez cette décision d’être la plus précieuse des richesses et de grandir pour atteindre ce que vous désirez ardemment.

Nous prenons tous au jour le jour des décisions… Seules les personnes dans un cimetière ne prennent plus de décisions. Alors quelles décisions allez-vous aujourd’hui prendre pour enfin vivre ici et maintenant la vie professionnelle que vous vous êtes toujours imaginée.

Pour ma part et celle de mes coachs, notre décision est prise. Nous voulons et nous avons les moyens de vous faire réussir, à vous de faire le choix de l’action non pas demain mais bien ici et maintenant !

Jean-Sébastien Grapperon Cibois

www.actincoach.fr : Le développement personnel pour la performance professionnelle

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager  😉