Proposé par

Avez-vous des pensées qui tournent en boucle dans votre tête, du style :


« Je dois être parfait(e) pour être reconnu(e) par les autres »
« Je n’ai pas le droit de pleurer… Un homme, ça ne pleure pas »
« Je dois être le(la) meilleur(e) et le(la) plus fort(e) pour être respecté(e) de mes collègues »…

Ces pensées sont nos Croyances ; nous faisons « l’hypothèse » de quelque chose (sur nous, les autres, le monde) et nous la considérons comme « vraie », indépendamment des faits et de la réalité, qui bien souvent nous « prouvent » le contraire.

 

La croyance…

Est nécessaire…

En soi, la croyance est « positive » : elle nous permet d’expliquer « l’inconnu » (par exemple les croyances scientifiques), de supporter l’insupportable (par exemple, la croyance d’une vie après la mort) et donc de « stabiliser » notre vision du monde… Mais cette vision du monde est « déformée » par nos croyances qui ne nous font percevoir qu’une partie de la réalité : celle qui nous « arrange ». Cela nous rassure, nous sécurise. Mais elle nous fait aussi souffrir car nos expériences de vie nous prouvent maintes et maintes fois que nous nous trompons sur ce « regard » posé sur le monde et les événements qui nous touchent…

Mais c’est plus fort que nous : nous allons alors développer des comportements liés à nos croyances et obtenir des résultats qui vont la confirmer, la faire « s’accomplir » : c’est ce que l’on appelle la prophétie auto-réalisatrice, la boucle auto-validante de la croyance…

Mais peut nous jouer des tours !

Nous tournons alors en rond dans le cercle de certaines de nos croyances « toxiques » et sommes en souffrance car elles restreignent considérablement notre potentiel intérieur et nuisent à notre communication interpersonnelle. Ces filtres qui déforment notre perception de la réalité, ces Croyances Limitantes sont largement héritées de notre enfance, éducation ou construites suite à des expériences de vie. Elles nous font alors développer des Comportements restrictifs, qui nuisent à notre équilibre et bien-être intérieurs et dans nos relations à autrui.

Par exemple:

Si depuis l’enfance, j’ai entendu qu’il faut être « parfait(e) en tout » pour être reconnu(e) des autres (ma hiérarchie, mes collègues etc.), je vais développer certains comportements:

  • Ne pas savoir poser de limites
  • Ne pas savoir dire « non » à ce que l’on me demande, de peur de ne plus être estimé(e), apprécié(e)…

Les conséquences négatives en découlant: burn-out, perte de crédibilité (il/elle dit « oui » à tout), isolement et mésestime personnelle, etc.

 

Sculpter son équilibre intérieur

Néanmoins, nous pouvons « ramollir » nos croyances limitantes, voire en installer de nouvelles, « libératrices » et aidantes pour notre équilibre intérieur et extérieur. Nous pouvons ainsi reprogrammer notre cerveau, le « rééduquer » en lui proposant de réaliser de nouvelles expériences positives qui nous feront penser et agir « autrement ». Cela nous permettra d’être tout simplement mieux « dans sa tête » et dans sa vie, avec de nouveaux schémas de fonctionnement… Nous avons cette chance d’avoir un cerveau « plastique » : nous pouvons le « sculpter » à notre manière et le « débarrasser » de certains conditionnements limitants hérités pour la plupart de notre passé.

En résumé, je vous propose de vous libérer de ce qui vous pollue la tête, et ce depuis certainement de longues années !

  1. Tout d’abord, identifiez quelles sont vos croyances, vos messages, vos « drivers contraignants », ces petites pensées assassines qui sabotent vos comportements à longueur de journée et vous font souffrir. Pour cela, je vous invite à réaliser ce test pour connaître votre « croyance » la plus limitante.
  2. Ensuite, prenez conscience de ce qu’implique cette croyance (comportement, récurrence et source de souffrance).

 

Les « drivers » ou messages contraignants

L’Analyse Transactionnelle nous offre effectivement un outil simple et puissant pour comprendre nos réactions et beaucoup de nos croyances limitantes : les drivers ou messages contraignants. Il en existe cinq, acquis dès l’enfance par notre éducation :

Sois parfait :

Je ne suis jamais satisfait de mon travail et peux m’épuiser à la tâche. Je perds du temps dans des détails secondaires et crains l’échec et la perte de contrôle.

« Tu peux mieux faire », « J’attendais mieux de ta part »

ANTIDOTE : Tu as le droit d’être comme tu es

Sois fort :

Je ne m’écoute pas. Je ne m’autorise pas à exprimer mes émotions et peux avoir du mal à les reconnaître. Je semble froid, inhumain. Je suis dans la résolution des problèmes et je fais à la place des autres plutôt que d’expliquer (Je n’encourage pas l’autonomie des autres)…

« Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort »

ANTIDOTE : Tu as le droit d’exprimer tes besoins

Dépêche-toi :

Je finis par confondre vitesse et précipitation, par bâcler mon travail. Je ne prends pas le temps de respirer, de me poser, de réfléchir, je stresse mon entourage. Je développe des solutions pour accélérer les procédures mais j’ai tendance à m’éparpiller.

« Arrêtes de traîner »

ANTIDOTE : Tu as le droit de prendre ton temps

Fais des efforts :

Les efforts importent plus que les résultats. J’échoue régulièrement malgré des efforts importants. Je me décourage…

ANTIDOTE : Fais-le

Fais plaisir :

Je fais toujours passer les autres avant. Mes besoins propres ne sont pas satisfaits Je m’épuise à toujours me demander ce qu’on attend de moi. Je pense à la place des autres…

ANTIDOTE : Tu as le droit de TE faire plaisir

Surmonter ses croyances

Pour « sortir » du cercle parfois vicieux de ces croyances, je vous invite à :

Ecrire une phrase courte et positive, sans négation, au présent où vous vous permettez de faire quelque chose pour sortir de cette croyance limitante : faites marcher votre Imagination !

Votre cerveau ne fait pas la différence entre imagination et réalité !

Répétez-vous pendant 21 jours cette phrase, ce message « permissif » en y liant une petite action quotidienne pour bien « l’ancrer » dans votre cerveau. Cela développera de nouveaux comportements qui vous permettront de changer petit à petit, pour plus d’harmonie intérieure et avec votre entourage.

Cela permet de « Reprogrammer vos autoroutes neuronales » et d’utiliser la Plasticité de votre cerveau pour l’entraîner à penser et agir autrement.

Pour finir, de l’humour ! Je vous invite à visionner cette vidéo sur la vérité et une autre sur le pouvoir, issues de l’excellente série « Tout le monde s’en fout » !

Bonne « introspection » et à bientôt !

 

« Que la Force me soit donnée de changer ce qui peut être changé, le Courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la Sagesse de distinguer l’un et l’autre »

Marc Aurèle