Annabelle Plénier - Monkey tie Coaching

Proposé par

RECONVERSION – Si vous avez déjà songé à vous reconvertir, vous avez surement déjà songé au risque d’échec qui accompagne ce type de changement. Dans cet article, je vous propose de nous focaliser plutôt sur les ingrédients nécessaires à la réussite d’un tel projet.

 

Mais avant, voyons en quoi consiste ce projet… A la différence d’un changement de job, la reconversion implique un changement du cœur de métier. Ainsi, le reconverti va non seulement changer d’environnement de travail, mais également changer de tâches à réaliser et changer de capacités à mettre en œuvre. De plus, si sa reconversion s’inscrit dans une volonté d’épanouissement, il changera sûrement aussi de source de motivation.

En d’autres termes, il s’agit pour le prétendant à la reconversion de bâtir un projet professionnel entièrement neuf. L’enjeu est donc de taille et l’ampleur de la tâche peut en dérouter certains. Pourtant, bon nombre d’entre vous concrétise des projets tout aussi engageants ! J’en déduis donc que vous savez faire. Tout ce qu’il vous faut, c’est activer votre machine à analogie.

Pour réussir votre reconversion, commencez par découper le chemin en plusieurs étapes. Comme pour bâtir votre maison, vous devez respecter un certain ordre. Voyons ensemble comment faire.

Avez-vous véritablement besoin de vous reconvertir ?

Que vous choisissiez de bâtir une nouvelle maison ou un nouveau projet professionnel, la question se pose : en avez-vous vraiment besoin ? Ou plus exactement, de quoi avez-vous besoin ? De quoi rêvez-vous ?

Plus vous serez précis dans votre analyse de besoin, mieux vous pourrez construire une solution appropriée et plus vous donnerez de chances de réussite à votre reconversion.

Une fois au clair avec votre besoin, cherchez plusieurs options possibles pour y répondre, cela libérera la pression que vous avez déjà peut-être accumulée à propos de ce changement professionnel.

Reprenons l’exemple de la maison : si vous souhaitez avoir plus d’espace pour créer un bureau chez vous, il peut être judicieux de faire construire une maison plus grande, mais d’autres options se doivent d’être envisagées : agrandir votre maison actuelle, acheter un local spécifique, louer un box dans un espace de coworking, installer un pod dans votre jardin, acheter une maison existante… Plus vous aurez d’options, plus vous serez en situation d’effectuer un vrai choix.

Mais avant d’en arriver au choix, vous devez rassembler plus d’informations.

Quel projet correspond à votre rêve ?

Quand vous cherchez à construire ou acheter une maison, comment vous y prenez vous ? Vous avez défini vos paramètres clefs, et ensuite ?

En général, les gens vont visiter des biens, prendre des renseignements sur les secteurs qui les intéressent, évaluer les tarifs en vigueur,… Bref, ils partent de ce dont ils rêvent puis ils vont chercher des informations pour définir les conditions de réussite et ajuster leur projet. Eh bien, pour une reconversion, c’est la même chose : vous devez récolter des données en allant sur le terrain.

En parallèle de cette confrontation au réel, vous allez aussi commencer à vous poser des questions sur les moyens dont vous pourriez avoir besoin en termes d’argent, de temps, de compétences, d’attestations,…

Et dès lors que vous aurez rassemblé les informations critiques et cerné les moyens dont vous aurez besoin, vous serez en mesure d’élaborer plusieurs projets envisageables. Vous restreindrez alors la liste des possibles pour passer à l’étape de la décision : je me lance ou pas. Et qu’il s’agisse d’une maison ou d’une reconversion, le processus est le même : après avoir bien préparé l’aspect rationnel, vous n’avez plus qu’à suivre votre intuition et vos émotions. ;°)

Se reconvertir, c’est agir !

Tout est prêt, vous avez pris votre décision, alors en avant !

Bien sûr, un planning est de mise, au moins pour placer les quelques dates clefs et les actions à mener dans un ordre précis. Vous n’allez pas faire vos cartons avant d’avoir signé l’acte de vente…sauf si vous avez prévu une plage de transition. A vous de voir. Quoi qu’il en soit, là encore, l’analogie vous guide : d’abord je m’organise, ensuite je déroule les actions : mise en place du financement, négociations, départ, transition, et arrivée.

Mieux vous aurez préparé cette étape, plus elle vous sera facile. Dans tous les cas, la mise en action est à la fois grisante et usante et je ne saurai que trop vous conseiller de vous faire aider. De bons amis ont souvent vécus la même situation et peuvent partager avec vous les trucs et astuces qui vous feront gagner du temps et réussir votre changement, profitez-en ! Et si vous souhaité être guidé pas à pas, le livre « Reconversion Professionnelle : Une méthode en 3 Dimensions » est fait pour vous. ;°)

Vous constaterez aussi que ce type de changement demande beaucoup d’énergie, d’où l’importance d’avoir bien évalué le besoin et cherché la solution la plus cohérente pour vous. D’autant qu’à l’arrivée – vous le savez si vous avez déjà déménagé – on est un peu déboussolé et toutes nos habitudes sont à reconstruire. A ce moment-là, le risque est grand de se laisser aller à ronchonner. Mais même si tout n’est pas parfait, la crémaillère mérite d’être pendue, juste pour vous féliciter de tous vos efforts !! Alors, prenez le temps de faire la fête et laissez la routine se réinstaller à son rythme. Après tout, on ne vit que le présent !

Alors, envie de bouger ? Racontez-moi, je me ferai un plaisir d’échanger avec vous.

Annabelle PLENIER, coach Cap Cohérence