Jean-Luc RIO- Monkey tie Coaching

Proposé par

STROKER – Tout au long de la journée, nous avons des contacts, des réunions, des entretiens, des rencontres, des coups de téléphone et nous sommes souvent confronté à donner stroker. Mais stroker ne veut pas forcément dire jouer. 

 

Stroker n’est pas jouer

Lors de ces échanges, chacun de ces contacts nous laissent une bonne ou une mauvaise impression. Certains vont nous marquer longtemps du fait de leur fait et geste ainsi que leur élocution et d’autres s’effacer de nos souvenirs. Certains vont nous mettre en forme tandis que d’autres vont nous rendre triste. On est donc confronté à plusieurs situations différentes dans lesquels il faut savoir entreprendre délicatement.

Positives ou négatives, nous avons tous besoin de preuves de notre existence pour nous maintenir en vie.

C’est un phénomène décisif que l’outils stroke permet de comprendre et d’appréhender.

Mais avant tout cela, comprenons tout d’abord ce que signifie le mot STROKE.

La définition du coach : Le mot américain stroke signifie : donner un coup, frapper et aussi donner une caresse…

 

Ainsi, chacun d’entre nous établit des transactions pour être reconnu par les autres et indiquer aux autres qu’il les reconnaît. Souvent on considère le stroke comme un signe d’existence.

 

Voici les points importants à savoir concernant le stroke :

Le stroke est indispensable à la survie biologique et psychologique

De nombreuses expériences en maternité ont montré que les bébés « strokés » se portaient mieux que les bébés peu ou pas « strokés » : les bébés caressés et entourés par leur mère, même dans des conditions d’hygiène défavorables résistent mieux aux maladies que les autres.

 

Le stroke peut être d’énergie positive ou négative 

Le stroke positif correspond à la reconnaissance des qualités de l’autre pour le valoriser ou de tout autre comportement ou actions qui provoquent chez l’autre le développement d’une énergie positive.
Les strokes positifs me permettent ainsi de vivre mieux avec moi-même et les autres.
Le stroke négatif correspond à la dévalorisation de l’autre, en ne reconnaissant pas ses qualités ou en se comportant de telles façons qui provoquent chez l’autre le développement d’une énergie négative.

Un individu préfère un stroke négatif au risque de ne pas en recevoir

L’absence de strokes est dramatique pour un individu. Elle est la source d’une diminution d’énergie, présage d’une disparition de lui-même (maladie et mort)
Chaque individu préfère ainsi des strokes négatifs à l’absence de strokes, ce qui explique de nombreux comportements provocateurs, désagréables ou manifestement destinés à développer des échecs ou des ennuis pour tout le monde.
Ils ont, malgré tout, une douloureuse et tragique fonction de survie : un stroke négatif plutôt que rien.

Le stroke peut être conditionnel ou inconditionnel

Le stroke conditionnel est un signe de reconnaissance conditionné par les comportements de l’autre (si vous agissez bien, vous aurez un stroke positif). Le stroke inconditionnel n’est pas lié directement aux façons de faire de l’autre, mais au contraire, il consiste à apprécier la personnalité de quelqu’un avec ses qualités et ses défauts et non pour ce qu’il fait.
Quelqu’un d’habitué à des strokes conditionnels a tout le temps besoin de prouver sa valeur en agissant d’une façon telle que le stroke lui soit donné en retour.