MENTOR – Mentor, mentoring, mentorat … ce n’est pas une déclinaison latine mais un accompagnement qui peut s’avérer très utile dans votre vie professionnelle et dont on parle de plus en plus !
De tout temps, le mentoring a existé et les êtres humains ont appris les uns des autres à travers l’apprentissage d’un métier, le tutorat, le compagnonnage, la transmission des valeurs …

Mais dans notre société actuelle, les rythmes se sont accélérés et les personnes d’expérience étant fréquemment surbookées, ces rituels n’ont plus été systématisés … mais attention, ils redeviennent au goût du jour.

Soyons clairs : le besoin est bien présent des deux côtés, mentor et mentoré !

En effet, un jeune ou moins jeune peut avoir besoin d’un guide et certains d’entre nous, plus seniors, sont heureux de transmettre le flambeau de leur expérience et d’aider les autres à trouver leur propre voie. Cela permet de finir un cycle avec sérénité en donnant un sens à toute l’expérience acquise.

Nous associons souvent jeunesse à mentoring mais ne nous trompons pas, on peut ressentir à tout âge le besoin d’être guidé et on voit la mise en place de reverse mentoring, le plus senior apprenant du junior pour « se digitaliser ».

Quand faire appel à un mentor ?

Plusieurs cas peuvent se présenter :

  • Vous êtes en période de construction d’un projet professionnel et souhaitez échanger et bénéficier de l’expérience d’une personne en laquelle vous avez confiance.
  • Vous changez d’entreprise et souhaitez être guidé dans l’apprentissage des rites et rythmes et de la culture de ce nouvel environnement.
  • Vous franchissez une étape importante dans votre carrière (manager, expert ..) et avez besoin d’un accompagnement pour bien comprendre ce que l’on attend de cette fonction qui constitue un réel gap pour vous.
  • Vous rencontrez des difficultés professionnelles et avez besoin d’un avis éclairé qui vous accompagne quelque temps.

Quel mentor ?

Avant tout une personne qui va avoir l’expérience recherchée et en laquelle vous aurez totale confiance. En effet, dans l’idéal, le binôme se choisit mutuellement et peut fonctionner ou pas, ce qui peut l’amener à se séparer !

Mais attention, le mentor n’est pas un coach car il va transmettre son savoir, son expérience, prodiguer des conseils, ce que ne fera pas un coach, professionnel de l’accompagnement formé pour faire émerger les solutions chez son client et l’aider à atteindre les objectifs formulés.

Quelles qualités des deux côtés ?

  • Le mentor doit avoir envie de partager, de transmettre son savoir, de guider tout en ayant conscience que le mentoré doit trouver lui-même in fine sa propre voie,
  • Le mentoré, quant à lui, doit savoir exprimer ses attentes, oser se livrer,  questionner et accepter d’être challengé par son mentor.

Comment mettre en place ce mentoring

Si votre entreprise vous le propose, tentez l’expérience ! Il y a de plus en plus de programmes de mentoring organisés

Si vous n’êtes pas dans ce cas, osez demander à une personne en qui vous avez confiance et qui a une compétence ou expérience proche de celle que vous souhaitez acquérir, de devenir votre mentor. Je parie qu’il ou elle acceptera !

Votre mentor et vous-même renseignez vous sur la relation de mentoring ; de nombreux livres et articles existent à ce propos qui pourront utilement vous aider

MC Puechmaille -Consultante RH-Coach professionnel certifié

https://www.linkedin.com/in/marie-catherine-puechmaille/