TRANSFORMATION DIGITALE – Alors non, ni vous ni moi sommes « trop » vieux. C’est une question d’optimisme mais encore avant cela, c’est se reconnaître ce que l’on est et ce que l’on est en mesure d’apporter. D’apporter, de proposer, de concrétiser, de réaliser, de soutenir, d’influencer.

 

Faire face à la transformation digitale

Mais avant toute démarche, il faut accepter l’idée de se vendre. D’avoir un prix, des valeurs et surtout plus que tout : une personnalité unique. Et oui j’assume l’idée de cette vente, même si certains d’entre vous doivent bondir. Même nous sommes avant tout un être humain fait de valeurs et d’expériences, il est parfois intéressant de se configurer dans le monde actuel qui nous voit trop souvent comme un produit. Le fait de l’identifier et d’en comprendre les règles est un des pas vers plus d’ouverture. Que pouvez-vous apporter à l’entreprise aujourd’hui ? Ce fameux ROI que vous connaissez par cœur, ce retour sur investissement, cette charge et cet amortissement que l’employeur se doit bien de prendre en compte, qui mettez vous en face … vous mettez qui ? Vous ou celle et celui qui aura moins d’état d’âme à se plier à l’exercice. Rien de dégradant, rien de rabaissant. Rien, alors pourquoi ne pas le faire ?

Ce que vous êtes, c’est justement ce qui va faire la différence. Vos expériences passées le prouvent, vos joies dans les précédentes équipes aussi, vos réussites mais aussi vos échecs sont le trésor que l’entreprise aujourd’hui souhaite lire dans votre lettre de motivation et entendre lors de votre entretien. Ce qui vous fait, ce qui vous anime. Ne cherchez pas la clef, l’outil miracle, le trésor c’est vous. Celui qui sait, c’est vous.

Le conseil du coach :

 Seul, on arrive à rien. Je vous donne quelques conseils pour booster votre carrière : 

  • Demandez des conseils
  • Rencontrez des anciens collègues
  • Créer un compte LinkedIn
  • Pensez à être actif sur les réseaux sociaux
  • Demandez des recommandations sur linkedin
  • Enfin, réseautez et activez votre club de soutien

En 20 ans, vous en avez rencontré du monde, c’est le moment de vous rappeler à eux. Non pas en demandant un emploi mais bel et bien en énonçant vos qualités et compétences. Soyez actif et réactif.

N’attendez pas pour solliciter mais pas non plus pour remercier, les liens cela s’entretient

Ouvrez les champs des possibles, lisez entre les lignes, devenez ce que vous êtes vraiment. Soyez vous, vrai et actif. La liste de vos compétences et expériences est longue comme le bras, il va falloir trancher, synthétiser, pour ne garder que l’essentiel présentant vos compétences clefs et la valeur ajoutée que vous allez apporter à l’entreprise. Vous rédigez une lettre de motivation ? Vous êtes-vous promené sur le site officiel de l’entreprise ?  Avez-vous lu, via un moteur de recherche, ce que la ou le président, la direction de la communication ou marketing disent dans les forums, dans les articles de presse spécialisée ?

Généralement, la philosophie de l’entreprise, ses valeurs, son éthique, son engagement, sa vision sont portés par les managers et c’est une source précieuse pour rédiger votre lettre de motivation, pour connaître le vocabulaire de l’entreprise, pour peut-être même découvrir des affinités ou des opportunités que vous ne soupçonniez pas. Quelques minutes précieuses pour parler et écrire la langue professionnelle que vous ciblez.

Ne vous excusez plus. Votre âge est un atout, une force, un trésor d’expériences et de vécu professionnel et cela les plus jeunes ne peuvent le mettre en avant…normal ils sont plus jeunes.          Surprenez vous et surprenez vos interlocuteurs, soyez vrai.