Florence Jary

Proposé par

Pour beaucoup d’entre nous, NOTRE parcours de carrière, notre vie professionnelle se dessine à partir des années scolaires, plus ou moins faciles, épanouissantes, valorisantes et constructives. Plus ou moins soutenues et encadrées, conditionnées aussi par notre entourage familial. Que décidons nous alors ?

Pour certains il n’y a pas vraiment de choix, l’orientation se fait selon nos résultats et notre adéquation au système. Pour d’autres, les choix se font par élimination, mais sans conviction. Un certain nombre encore se laisse porter par les influences externes, par l’image prometteuse ou rassurante de certains métiers.

Suite à quoi, il y a parfois des achoppements, des arrêts brutaux (environ 25% des élèves de classe préparatoire ou d’université ne poursuivent pas en première année). Ceux qui poursuivent leurs études le font avec plus ou moins d’envie, de clarté sur les attendus. Alors, lancés dans des cursus en partie aléatoire, nous avançons pour rejoindre la vie « professionnelle ».

Nous traçons une route semée d’embûches, la première étant de s’insérer dans le monde du travail. Nous posons notre base, notre édifice professionnel selon l’opportunité, mais parfois sans réelle conscience de nos préférences et de nos forces.

Ce n’est souvent qu’après un temps d’expérience, que nous nous interrogeons sur le sens de notre vie personnelle et de notre vie professionnelle. Et cette question est essentielle.

Elle peut selon les circonstances nous amener à des crises existentielles : Que faisons nous ici et maintenant ? Quel est notre rôle ? Que voulons nous être dans ce monde ? Quelle est notre finalité ? Et des ruptures radicales, extrêmes, heureuses ou difficiles peuvent s’ensuivre.

Le sens de notre vie devrait être notre fil directeur, notre guide, celui qui nous indique la direction, ….notre direction. Car nous sommes tous porteurs de qualités uniques, de richesses et de talents inexplorés.

Nous avons tous au fond de nous des motivations intrinsèques, des envies qui nous animent, capables de porter nos rêves à devenir réalité.

Pour aller vers la mission qui est la notre, il faut écouter nos aspirations intimes, nos moteurs, nos singularités, ce qui nous rend uniques. Et dans l’idéal, il faut le faire le plus tôt possible, ce que permet peu, pour l’instant, le système scolaire, qui n’inclut, voire n’autorise pas beaucoup le développement des personnes, et donc l’épanouissement dans la vie professionnelle.

Il n’est pas toujours simple de réfléchir seul sur son chemin et on peut se faire accompagner. Mais ce travail est fondamental pour éclairer nos vies. Le véritable sens ne se trouve pas sur un panneau indicateur et ne peut être donné uniquement par l’adhésion aux normes du monde extérieur.

Il faut aller le chercher ou le découvrir en étant à l’écoute de soi. Le sens véritable de nos vies professionnelles est inscrit en nous.

Et si nous savons identifier nos besoins profonds, écouter notre guide intérieur, ce que nous voulons vraiment , nous pouvons avec force, énergie et audace tracer notre route, affronter les difficultés, relever les défis… nous accomplir pleinement.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager 😉